Ignominia - Par Juan-José Ryp-Tabou

30 juillet 2015 0 commentaire
  • Avant d'émarger chez Marvel, l'espagnol Juan José Ryp a signé plusieurs albums érotiques à tendance lesbienne. Ici, mêlant politique-fiction et polar, il présentait un graphisme de haute-volée au service d'un scénario maîtrisé.

Après cinq guerres mondiales et diverses épidémies, la terre n’accueille plus que des femmes. La fécondation a lieu in vitro et le sexe mis à l’index (et au majeur pour les plus téméraires..). Pour l’agent Deborah Lick, aux allures et au pseudo de porn star, le quotidien consiste à traquer toutes celles qui s’adonnent à ces abjects plaisirs sexuels, voire même des tournages de films porno. Efficace, fine gâchette, roublarde et blasée, Deborah ne craint personne. Mais ses enquêtes l’emmènent sur les traces d’un personnage quasi mythique : une androgyne qui règne sur une cour nombreuse, et auto-proclamée Impératrice suprême. La dernière joute policière pour la flic aux formes affolantes ?

Les onanistes compulsifs doivent le savoir : Ingnominia offre une vraie trame SF avec un final fort bien troussé, tout comme son héroïne dans les dernières pages... L’aspect érotique bénéficie d’un emballage luxueux, à la fois narratif et esthétique. La technique de Juan José Ryp a de quoi impressionner : entre ses perspectives impeccables et les formes de ses femmes, on frise le grand art. D’autant qu’il rejette la couleur pour parer son noir et blanc de fins pointillés et autres minuscules traits, éléments de relief justement dosés.

Mais quand il s’agit de passer aux choses sérieuses, Ryp sait aussi y faire. Une vraie leçon d’anatomie féminine ! D’autant qu’en l’absence de verges conquérantes, les variations sont limitées. Reste la méchante de l’histoire, qui possède elle les deux sexes. Son final mérite l’admiration, d’autant que l’auteur en profite pour abuser avec classe des aplats de noir.

Depuis ce recueil (102 pages, rien que ça !) Juan José Ryp a privilégié son goût de la BD d’action, engagé depuis 2010 chez Marvel où il reprend Wolverine. De quoi continuer à croquer les femmes sur papier, pour un public bien plus large.

Ignominia - Par Juan-José Ryp-Tabou
© Tabou éditions 2015

(par Guido BACRI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

POUR ADULTES

Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

  Un commentaire ?