Imaginales, un festival de l’imaginaire au cœur d’Épinal

  • Les images d'Épinal ont laissé une trace dans l'histoire de la bande dessinée, même si les premiers spécialistes du genre considéraient qu'elles n'avaient pas droit à l'appellation de 9e art. Peut-être est-ce cette marginalisation qui a fait qu'Imaginales n'est pas seulement un festival de BD comme les autres.

Des salons de BD, il y en a 300 par an en France. Le plus souvent, ils se structurent autour d’une liste d’invités (avec un invité d’honneur qui fait l’affiche) et de quelques stands de libraires. Quand la municipalité s’y met, le festival s’accompagne d’expositions plus ou moins luxuriantes.

La qualité de l’organisation, son accueil, le charme de l’endroit, la chance parfois, peut faire qu’au fil des ans, le festival rayonne, dans sa région et au-delà. Il faut se féliciter de ce dense réseau de "fêtes de la BD" car ce sont de grands moments de célébration où la lecture, les auteurs et leurs univers, sont mis en avant et constituent pour bien des familles un week-end de découverte et parfois de rencontre avec des auteurs et des œuvres jusque là ignorés.

La tendance de fond de ces dernières années est d’associer la bande dessinée avec les autres arts : musique, graphisme, peinture, performances... La meilleure réussite du genre est probablement Japan Expo qui arrive à associer un ensemble des loisirs : musique, jeux vidéo, jeux de rôle, cinéma, mode, cosplay, démonstrations sportives... dans un même événement. En clair, à désenclaver la BD d’un rassemblement entre fanboys.

Imaginales participe de cette démarche. Leur programmation s’ouvre aux mondes imaginaires. Un attrape-tout ? Voire. Autour des imaginaires littéraires, dessinés, filmés, joués, il y a de quoi rassembler 20 000 visiteurs et 150 invités : Fantasy, fantastique, contes de fées, légendes, thriller d’anticipation, roman historique...

Les thèmes ne manquent pas pour animer la « Cité de l’Image » située à l’emplacement de la célèbre Imagerie, toujours en activité depuis la fin du XVIIIe Siècle, son Musée de l’Image où réside la plus importante collection européenne d’images populaires, son École Supérieure d’Art de Lorraine (Epinal-Metz), et enfin son « Pôle de l’Image », incubateur de nouvelles technologies de l’image implanté dans la Maison romaine.

Un petit air d’Angoulême ? Oui, en moins rafraîchi, puisque l’événement a lieu du 23 au 26 mai 2013, à une époque où la douceur du printemps se fait sentir.

Au programme, l’Allemagne, ses burgs et ses walkyries sont les invités, les héroïnes puissantes qui peuplent notamment la Fantasy, les valeurs et les mystères de la Franc-Maçonnerie avec expo BD à la clé...

Parmi les auteurs de BD invités : Andoryss, Fabrice Colin, Alexandre Dainche, Fabien Fernandez, Laurent Genefort, Li-An, Élodie Marze, Olivier Peru, Magali Villeneuve, Olivier San Philippo et Marc Yang.

De quoi justifier une petite escapade en Lorraine pour profiter du printemps !

Imaginales, un festival de l'imaginaire au cœur d'Épinal

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Imaginales à Épinal

Du 23 au 26 mai 2013

http://www.imaginales.fr