Newsletter ActuaBD

Impact de Rochier et Deloupy : entre polar et drame social, un récit au rythme haletant.

  • Entremêler deux récits n’est pas forcément aisé en bande dessinée : comment représenter graphiquement ces deux histoires ? C’est tout le pari, brillamment relevé, d’"Impact", qui donne à voir deux destins entremêlés, qui plus est sur deux périodes différentes.

On y voit d’abord un délinquant d’une quarantaine d’années, Dany, vivant en marge de la société jusqu’à ce que la justice l’oblige à aller consulter une psychanalyste à qui il va livrer une page de son passé.

On y suit ensuite Jean, un ouvrier à la retraite, malade et vivant ses derniers jours dans un EPHAD, qui livre à un ami une page de sa propre histoire : une nuit infernale, ponctuée de courses-poursuites et de coups de feu. Bien sûr, ces deux destins sont liés, et tous deux ont marqué durablement Dany et Jean.

Impact de Rochier et Deloupy : entre polar et drame social, un récit au rythme haletant.

Les auteurs ont fait le choix de multiplier les va-et-vient entre ces deux récits, entre passé et présent, et le tout avec une lisibilité exemplaire et une fluidité continue. Que ce soit comme dessinateur ou comme, Gilles Rochier a habitué à livrer aux lecteurs des récits puissants ancrés dans un contexte social fort, comme avec [Solo->https://www.actuabd.com/+Solo-Par-Gilles-Rochier-Casterman+]. Ce nouvel album qu’il scénarise est non seulement un polar percutant, mais aussi un drame social puissant.

Il est mis en images par Deloupy, l’élégant dessinateur des Aventures de la librairie l’Introuvable ou de Love story à l’iranienne. Comme à l’accoutumée, sa ligne claire servie par des couleurs parfaitement maîtrisées et surtout par un véritable sens du cadrage, offre un récit nerveux et rythmé.

Aussi distrayant qu’intelligent, ce récit est l’une des très bonnes surprises de ce printemps !

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Impact - Par Gilles Rochier et Deloupy - Casterman

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Ce n’est pas du tout de la ligne claire.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Phildar le 26 avril à  16:58 :

      En effet, pas du tout, mais un très bel encrage avec une influence bien sentie de Frederik Peeters.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Philippe Dachouffe le 26 avril à  17:13 :

      Mais qu est-ce qu on s en fout que ce ne soit pas de ligne claire !!
      Ça démontre plutôt que Gilles Rochier est auteur complet capable de trousser des histoires intelligentes, sans manichéisme, doté d’un sens de la construction d une intrigue sans faille
      Quant au dessin de Deloupy "qui ne fait pas de la ligne claire", il colle parfaitement à l histoire et participe à la réussite d un album qui pourrait vraiment être retenu pour la sélection d Angoulême 2022

      Répondre à ce message

      • Répondu par Phildar le 26 avril à  21:03 :

        C’est en réponse à la fin de l’article " Comme à l’accoutumée, sa ligne claire servie par des couleurs parfaitement maîtrisées et surtout par un véritable sens du cadrage, offre un récit nerveux et rythmé."

        Répondre à ce message

      • Répondu le 27 avril à  08:07 :

        Mais oui, il sera retenu pour la sélection d’Angoulême, c’est pile poil dans le cadre, et cette liste est sans surprises, donc c’est tout bon.

        Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD