In These Words T2 - Par Jun Togai & Narcissus - Taifu Comics

8 octobre 2015 0 commentaire
  • Séquestré par le tueur qu’il devait interroger, Katsuya voit son cauchemar récurrent devenir réalité. Piégé avec son tortionnaire dans la maison qui devait le retenir prisonnier, le psychiatre se voit devenir l’objet de nombreux abus sexuels. Second tome haletant d’un thriller sexuel qui tient toutes ses promesses !

Katsuya Asano, beau et brillant psychiatre, a travaillé avec la police de Tokyo à l’arrestation d’un tueur en série qui sévissait depuis plusieurs années. Enfermé dans une maison isolée pour le garder à l’écart des médias qui ignorent tout de cette affaire, le tueur, Shinohara Keiji, fait alors aux enquêteurs une curieuse proposition.

Il accepte de faire des aveux complets, uniquement si c’est le profiler qui a participé à son arrestation qui les recueille. C’est ainsi que Katsuya Asano se retrouve à lui rendre visite tous les jours, dans une maison vide, avec pour unique gardien un inspecteur chevronné.

Tout bascule lorsque Shinohara réussit à tuer son surveillant et à séquestrer Katsuya. Débute alors un lent et éprouvant jeu de torture et de soumission durant lequel Katsuya commence à perdre pied, entre des rêves récurrents où il est victime d’un sadique et Shinohara qui ne lui laisse aucun répit.

In These Words T2 - Par Jun Togai & Narcissus - Taifu Comics
© 2011 Guilt|Pleasure by Libre Publishing / Taifu Comics

Avec ce second tome, Jun Togaii et Narcissusi confirment tout le bien que nous pensions déjà de leur yaoi manga [1] et même davantage. Loin de se résumer à une simple romance agrémentée de scènes de sexe explicites, il s’agit d’un véritable thriller psychologique, à l’ambiance glauque et aux séquences crues.

Divisé en deux parties distinctes, la première poursuit le jeu tordu entre le tortionnaire et sa victime, et la seconde nous ramène en arrière dans le temps, pour nous faire découvrir la façon dont tout a commencé.

Et le moins que nous puissions dire, c’est que les effets fonctionnent diablement bien et c’en est presque perturbant de découvrir dans ce tome une histoire d’amour, touchante presque banale, et forcément très intrigante, où chaque allusion et geste nous ramènent en arrière (ou en avant).

Avec son graphisme hybride toujours aussi réussi, mettant en valeurs les corps très masculins de ses protagonistes, et son découpage réalisés au couteau (ou presque), In These Words ne ménage pas les nerfs du lecteur et dépasse largement le cadre de son genre (apparent) pour nous proposer un thriller haletant à suivre, où la réalité brouillée se dissipe petit à petit et les masques tombent.

© 2011 Guilt|Pleasure by Libre Publishing / Taifu Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

In These Words T2. Par Jun Togai (dessin) & Narcissus (scénario). Traduction Taifu Comics. Taifu Comics, collection "Yaoi". Sortie le 16 septembre 2015. 208 pages. 9,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Visiter le site de Guily Pleasure

In These Words sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1.

[1Rappelons quelques termes, même si leur définition n’est pas absolue :
- Yaoi : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes,
- Boy’s Love est un terme synonyme, tout comme Shonen ai.
Notons qu’en occident, certains amateurs différencient le Yaoi du Shonen ai, en considérant que le premier implique nécessairement un caractère pornographique, tandis que le second peut être grand public. Dans ce cadre, le Boy’s Love devient le terme général, et le Yaoi et le Shonen ai ses deux sous-catégories.

  Un commentaire ?