Inio Asano : le génie n’attend pas le nombre des années

5 mars 2020 0 commentaire
  • À 22 ans, Inio Asano s'était déjà forgé une sacrée réputation dans l'univers du manga. La raison : "Un Monde formidable", une série de nouvelles publiées dans l'hebdomadaire "Sunday GX" entre 2002 et 2005. Il y développe un univers d'une poésie rare qui fait l'objet d'une somptueuse réédition en intégrale chez Kana.
Inio Asano : le génie n'attend pas le nombre des années

L’ouvrage qui résulte de ce travail quasi-patrimonial impressionne par sa qualité. D’un format plus grand que les volumes habituels de l’éditeur, il est imprimé dans un papier plus texturé à la fois plus fin et plus luxueux que le papier traditionnel. La forme constitue donc un écrin déal pour apprécier pleinement le fond.

Dans Un Monde formidable, l’auteur nous raconte une série d’histoires courtes, autant de saynètes déconnectées les unes des autres dans leurs intrigues et leurs personnages mais qui ont toutes en commun une atmosphère, un ton. Un peu fantastique, assez mélancolique et désabusé à la limite du cynique, on croise la route d’une succession de personnages lambdas, ici l’étudiante paumée, là la jeune élève martyrisée par ses camarades, ou encore un yakuza repenti.

L’auteur nous décrit une tranche de leur vie, un passage de leurs errements ni exceptionnels ni héroïques, au contraire. Les fins sont d’ailleurs souvent à la limite du tragique, avec une prégnance du thème du suicide qui donne une teinte malsaine à l’ensemble. Seules quelques histoires se concluent sur une note optimiste : leur rareté les rend d’autant plus appréciables.

Ce schéma narratif confronte le lecteur à la banalité d’un quotidien quasiment réel et nous montre qu’une histoire intéressante peut survenir partout et surtout nulle part. L’exercice est très périlleux et s’il est réussi ici, c’est grâce au génie d’Asano. Le mot doit être rare pour rester pertinent, mais téméraire serait qui mettrait en doute son usage. N’était-il pas un des invités d’honneur du FIBD 2020, où il a donné une masterclass très remarquée ?

Quelques cases et quelques bulles lui suffisent à introduire de nouveaux personnages et, en deux pages, on a déjà l’impression de les connaître depuis toujours. Sa narration est d’une fluidité discrète : sans temps mort ni précipitation, elle nous emmène d’un point A à un point B en prenant des détours complètement inattendus mais qui s’insèrent à la perfection dans le récit. Il en résulte une grande douceur et une tranquillité en dépit de la tristesse générale qui se dégage de ses nouvelles.

Le dessin, enfin, est d’une maîtrise impressionnante au regard de l’âge qu’avait Asano quand il crée ces histoires : 22 ans, rappelons-le. Ses décors nous montrent le Tokyo ordinaire, non pas celui fantasmé par l’Occident, mais le Tokyo vécu, traversé, connu et méconnu de son habitant lambda. Ses personnages sont autant de figures anonymes, universelles et attachantes, auxquelles on s’identifie très vite.

L’intégrale est agrémentée à la fin de chaque nouvelle d’un court paragraphe de la main de l’auteur qui revient sur un détail, une anecdote autour de l’histoire qu’il vient de nous raconter. Un appareil éditorial très enrichissant qui permet de comprendre encore mieux les enjeux, les dangers et les réussites de son style. Car il lui a fallu du temps et de l’énergie avant de l’imposer dans le champ éditorial ultra-compétitif du Japon. Cette détermination transparaît tout au long du recueil : il ne varie pas le ton d’un poil, et préfère rester dans son univers si particulier plutôt que de se conformer à la mode, quitte à entrer en conflit avec son éditeur.

Un Monde formidable est un manga excellent, qui marque durablement ses lecteurs. Et cette édition intégrale de Kana est à la hauteur du matériau : un livre puissant d’une très grande qualité.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

"Un Monde formidable" - Inio Asano - Kana - 436 pages - 31/01/2020 - 15,5 x 21,2 cm - 19,90€.

Crédit illustrations : SUBARASHII SEKAI SHINSOKANZENBAN ©2019 Inio ASANO/SHOGAKUKAN

  Un commentaire ?