Injustice 2, T.3 - Par Tom Taylor, K.Perkins, Mike S.Miller & Bruno Redondo

24 avril 2019 0 commentaire
  • Ce nouvel opus d'Injustice 2 privilégie les Amazones où le rôle de Wonder Woman prédomine. Loin de concurrencer ses précédents tomes, la trame fournie manque de constance, laissant le lecteur quelque peu désorienté.

Damian Wayne se rend à Kahndak réclamer main forte à Black Adam concernant la libération de Wonder Woman. Une aide précieuse apportée par sa fille Kara Zor-El qui, une fois introduite sur Themyscira, tentera de rallier à sa cause Antiope et d’autres amazones pour délivrer d’un triste sort Wonder Woman.

Entre temps, en Arizona, la machine infernale du nom d’Amazo, conçue par le Professeur Ivo, est responsable de l’anéantissement de la quasi-totalité de la population de la ville de Williams...

Ce 3ème acte d’Injustice 2 offre la possibilité à Wonder Woman, Damian Wayne et Kara Zor-El de figurer au premier plan. Superman ne participe pas à la fête tandis que Batman y apparaît en coup de vent. Un choix tactique des trois scénaristes Tom Taylor, K Perkins & Brian Buccellato qui leur permet de mettre en avant d’autres protagonistes.

De cette façon, les auteurs nous présentent les débuts de Supergirl, et notamment son apprentissage du vol, ainsi que son rôle prédominant dans le sauvetage de Wonder Woman, détenue captive à Themyscira.

Le chapitre 17, intitulé "Déesse de la Guerre" montre Diana déséquilibrée, usant d’un trop plein de pouvoir, lors d’une simple séance d’entrainements avec d’autres amazones. Cela marque le début d’une escalade pour Wonder Woman, qui va la mener vers une profonde solitude, délaissée par sa tante Antiope.

Le dernier récit énumère quant à lui, des événements se déroulant avant Injustice 2, mettant en scène "La horde d’Harley" affrontant "L’escadron suicide", avant l’intervention inopinée de Deadshot.

Qu’on se le dise, en dépit d’une bonne dose de créativité et quelques passages où Wonder Woman resplendit, nous n’avons pour ainsi dire rien à nous mettre sous la dent. Le résultat est creux, presque vide et ennuie profondément.

La qualité graphique signée Bruno Redondo, Mike S.Miller & une flopée d’autres artistes dont nous retiendrons Tom Derenick ou encore Marco Santucci répondent favorablement à nos espérances quoi que certaines imperfections sont à noter. Une profonde maladresse de la part de Mike S.Miller créant des expressions surjouées à ses protagonistes. C’est notamment le cas pour Supergirl, qui la moitié du temps affiche des expressions de faciès totalement décalées, loin d’être harmonieuses.

Ce 3e opus d’Injustice n’égale malheureusement en rien ses prédécesseurs et provoque même une forme de contrainte à la lecture. Espérons que le prochain tome redonne du punch à cette saga !

Injustice 2, T.3 - Par Tom Taylor, K.Perkins, Mike S.Miller & Bruno Redondo
©Bruno Redondo / Urban Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Injustice 2, T. 3. Scénario : Tom Taylor - K.Perkins & Mike S.Miller. Dessin : Bruno Redondo & Collectif. Éditeur : Urban Comics. 144 pages. Sortie : le 29 mars 2019. Prix : 15,50 euros.

- Lire la chronique Injustice 2, T.1 - Par Tom Taylor, Bruno Redondo & Daniel Sampere - Urban Comics
- Lire la chronique Injustice, Année 4 - 2e partie - Par Brian Buccellato - Tom Taylor - Bruno Redondo - Urban Comics
- Lire la chronique Injustice - Année 5 : les dieux sont parmi nous - 1e partie - Par Brian Buccellato, Tom Taylor & Bruno Redondo - Urban Comics
- Lire la chronique Injustice Ground Zero T1 - Par Brian Buccellato, Christopher Sebela et Tom Derenick - Urban Comics

  Un commentaire ?