Innocent Rouge T1 - Par Shin’ichi Sakamoto - Delcourt/Tonkam

26 mai 2017 0 commentaire
  • Seconde partie du manga historique « punk-rock » de Shin’ichi Sakamoto : nous voici arrivés aux portes de la Révolution Française ! Les intrigues et les personnages continuent à évoluer dans une ambiance désormais bien connue et toujours efficace.

Suite d’Innocent, le redémarrage du titre vient de son changement de magazine en 2015, passant du Weekly Young Jump, hebdomadaire, au Grand Jump, bimensuel. Un changement de rythme de publication et non d’éditeur, les deux magazines appartenant à Shûeisha. Un changement de pure forme car en dépit des quelques pages qui présentent les personnages et le contexte, il s’agit de la suite directe du neuvième tome d’Innocent qui débute par la vengeance de Marie-Josèphe contre l’assassin d’Alain !

Rappelons que le récit nous propose de suivre les grands évènements qui ont animé la France du XVIIIe siècle à travers les yeux de Charles-Henri Sanson, maître des hautes œuvres de Paris et de la famille des exécuteurs de France. Nous sommes arrivés récemment dans le récit à l’année 1772 avec l’entrée en scène des personnages du futur Louis XVI et de Marie-Antoinette.

Cependant dans ce « premier » tome les intrigues historiques se trouvent mises de côté pour se concentrer sur un nouveau personnage : le jeune fils de Charles-Henri, Henri, qui comme jadis son père doit apprendre l’infâme et paradoxale profession de sa famille, celle de bourreau !

Innocent Rouge T1 - Par Shin'ichi Sakamoto - Delcourt/Tonkam
Marie-Josèphe qui obtient vengeance
INNOCENT ROUGE © 2015 by Shin-ichi Sakamoto / SHUEISHA Inc.

Par rapport aux derniers tomes peu d’avancée ou de nouveauté en vérité : Charles-Henri, idéaliste résigné, a accepté son destin et reproduit avec son fils ce qu’il a vécu lui-même, se montrant dur, insensible et distant comme le fut son propre père. Le gros du tome se concentre sur la première exécution à laquelle Henri va prendre une part active, mais aussi affective : celle d’une jeune femme enceinte, condamnée à mort pour avoir tué son mari, dont on attend l’accouchement pour la pendre !

Une histoire tragique parfaitement dans l’esprit de la série, où le jeune Henri ne comprend rien à l’absurdité de la situation mais qui en fin de compte embrassera son devoir comme un véritable Sanson… mais aussi comme un innocent jeté dans un monde bien cruel.

La fin du tome nous amène en 1774 et renoue avec le fil du récit historique en nous proposant les prémices de l’affaire du collier de la reine dans laquelle Marie-Josèphe va jouer un certain rôle !

Toujours aussi baroque dans son traitement et magnifique dans son graphisme proche de la gravure, mêlant le froid et le chaud, posture et sang versé, l’œuvre de Shin’ichi Sakamoto continue de fasciner et d’intriguer le lecteur en revisitant de manière étonnante ce grand moment de l’histoire de France !

Le jeune Henri confronté à son héritage
INNOCENT ROUGE © 2015 by Shin-ichi Sakamoto / SHUEISHA Inc.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Innocent Rouge T1. Par Shin’ichi Sakamoto. Traduction Sylvain Chollet. Delcourt/Tonkam, collection "Seinen". Sortie le 26 avril 2017. 208 pages. 7,99 euros.

Commander livre chez Amazon ou à la FNAC

Innocent sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4,
- Lire la chronique des tomes 5 & 6,
- Lire la chronique des tomes 7, 8 & 9.

Shin’ichi Sakamoto sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 3 de Nés pour cogner,
- Lire la chronique du tome 12 d’Ascension,
- Lire la chronique des tomes 13, 14 & 15 d’Ascension.

  Un commentaire ?