Insiders - T2 : Opération Off Shore - par Bartoll & Garreta - Dargaud

10 juillet 2003 0 commentaire
  • Jean Van Hamme, dans {Largo Winch}, avait eu ce talent de construire un récit passionnant avec des ingrédients qui donnaient à comprendre l'économie moderne. Un travail digne des grands romanciers du 19ème siècle qui avaient à cœur d'instruire le lecteur tout en le distrayant. {Insiders} procède de la même façon : ici, ce sont les dessous de la politique internationale qui servent de ressort à une série très prometteuse.

Dans le précédent épisode, Guérilla Tchétchène, on avait fait connaissance avec Najah recrutée par la Maison Blanche pour lutter contre l’hydre de la mafia mondiale. On la voyait se farcir les méchants avec la joie sans mélange d’un Georges Bush triomphant des armées de Saddam. Le récit est mené de main de maître par un scénariste qui connaît ses dossiers et qui le fait savoir. Avec pédagogie, les auteurs décrivent en quelques vignettes des situations géopolitiques parfois complexes. Cela fait, le récit est ponctué d’explosions et de coups de force où notre héroïne fait preuve d’autant de bravoure que de charme.

Sur un terrain largement défriché par Jean Van Hamme, cette nouvelle série qui va dans la droite ligne de ses deux séries les plus réussies, Largo Winch et XIII, mais aussi dans le sillage de la série de Swolfs Vlad, Insiders fait mieux que tenir le choc : le récit est haletant et rapide, le scénario est convaincant. Van Hamme garde cependant l’avantage sur ses jeunes outsiders. Il a deux qualités qui leur font encore défaut : un réel sens de la comédie et un détachement par rapport à son sujet.

Lire un extrait

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?