Integrale Spirou et Fantasio 1958/1960 - N°6 - Franquin - Editions Niffle

18 décembre 2002 3
  • Poursuivant son intégrale Spirou et Fantasio, l'éditeur Frédéric Niffle nous offre ici trois récits d'une des meilleures périodes de Franquin, dont les mythiques "Z comme Zorglub" et "L'Ombre du Z". Mais qu'importe que vous ayez lu et relu ces albums, cette présentation en noir et blanc des dessins de Franquin est un véritable bijou, un chef d'œuvre à offrir ou à se faire offrir.

Cette sixième intégrale contient les années 1958-1960 "Le Prisonnier du Bouddha", un petit récit "La Peur au Bout du Fil", ainsi que "Z comme Zorglub" et "L’Ombre du Z". Ces albums marquent aussi le début de la collaboration de Franquin avec Greg, lui aussi au mieux de sa forme.

Dans le premier album, Spirou et Fantasio partent en Thaïlande délivrer un savant emprisonné dans un temple dédié à Bouddha. Je ne vous ferai pas l’affront de vous raconter les deux épisodes "Zorglub", où nous retrouverons Zantafio, le cousin de Fantasio, la Palombie, patrie du Marsupilami, et bien évidemment les Zorglhommes, la Zorglumobile, la Zorglonde, … Raaah ! Quels souvenirs !

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Alors qu’à l’heure actuelle certains coloristes de talent tentent tant bien que mal par leurs couleurs de rattraper un dessin approximatif, on ne peut que rester muet d’admiration devant le dessin en noir et blanc de Franquin. C’est une riche idée que d’avoir décidé de reproduire ces planches sans la couleur, car on y (re)découvre le talent infini du génial dessinateur. Son trait nerveux s’étale dans ces pages sans dissimulation, la précision du trait, la finesse de l’observation ne peuvent qu’ébahir. Maintes fois copié, jamais égalé, le dessin de Franquin reste l’un des meilleurs de la bande dessinée moderne. Rendons grâce à l’éditeur Niffle, qui fait un remarquable travail de réédition avec ces anthologies (pensons aussi à Félix, Blueberry, …) qui mériteraient l’appellation de "Pléiade de la bande dessinée"

Lire un extrait

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Sans La couleur... c’est vraiment un truc de snob. Je ne pense pas que la corne du rhinocéros soit vraiment adaptée...
    L’humour de Franquin fait AUSSI parti de son talent et lui enlever sa couleur c’est le déséquilibrer. D’ailleurs, pourquoi les couvertures sont-elles en couleurs ?
    Je pense qu’il est aussi vain de coloriser du Chaplin que de décoloriser du Franquin.
    Sur ce, je n’ai plus qu’à trouver un snob pour refourguer mes 4 premier tomes de l’intégrale.
    Dommage c’était une excellente idée.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Patrick le 13 février 2003 à  21:56 :

      Je ne partage pas du tout cet avis. Les premiers albums de Spirou ont été colorisés, non pas par Franquin, mais par le studio de photogravure de l’imprimerie, qui avait des impératifs de productivité et d’efficacité, non des impératifs artistiques et de respect du travail de l’auteur. Même si Franquin donnait ses indications, on en faisait ensuite ce qu’on voulait. Le travail de Franquin, sur ces premiers titres, s’arrête donc au noir et blanc.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Tof le 7 août 2003 à  19:26 :

      Je suis bien d’accord avec toi... Quel dommage... Je n’irais pas jusqu’à parler de snobisme (chacun trouve son bonheur où il veut), mais effectivement "décoloriser" Spirou et Fantasio me semble sacrilège. Ce n’est pas comme si les éditions d’époque avaient été en N&B.
      Dommage donc, car oui cette collection est sympathique, elle propose des plus par rapport aux éditions habituelles et je regrette vraiment ce qui m’apparaît comme un faux-pas.
      Le jaune de "la corne de rhinocéros" !!! Effectivement, et les voitures, le fantacoptère, le marsupilami... Fantasio qui teste le X1 dans "Il y a un sorcier à Champignac", l’éléphant rouge de "Tembo-Tabou". Venez pas m’em*** avec des conneries de N&B !!! Spirou en N&B c’est comme la Joconde sans cadre. Et pourtant, le cadre il est pas de Léonard !!!

      Répondre à ce message