Intégrales et beaux livres sous le sapin (2/3) : Dargaud en pôle-position

22 décembre 2015 0
  • Quantité et qualité sont les deux maîtres-mots pour décrire le travail de Dargaud en cette période de fin d’année : art books, recueils patrimoniaux, sélections nostalgiques et intégrales divertissantes !

L’année dernière (ou était-ce en 2013 ?), Dargaud accusait un retard dons ses chiffres de vente à la fin de l’année, ce qui augurait d’un bilan final en demi-teinte car il semblait impossible de se redresser en quelques jours. Et pourtant, le miracle de Noël fut à l’œuvre, car leurs ventes firent un bond jamais vu lors de la 53e semaine (soit les tous derniers jours de l’année), d’une façon telle qu’elle contribua à redresser le bilan et à terminer largement l’année dans le positif. On comprend mieux dès lors tout le soin et la diversité apportés aux ouvrages proposés en cette fin d’année. Intégrales et beaux livres sous le sapin (2/3) : Dargaud en pôle-position

Nous avions déjà attiré votre attention sur les quatre albums de Blake et Mortimer, marque-ombrelle de la maison de la rue Moussorgski, ainsi que sur la qualité des cinq ouvrages publiés autour de Giraud, Blueberry et XIII. Passons alors en revue le reste des albums que Dargaud a sortis pour les fêtes, et pour plus de lisibilité, classons-les par genre.

Les intégrales « à lire »

N’est-ce pas d’ailleurs le but premier d’une intégrale ? Regrouper les divers éléments d’une histoire afin de proposer au lecteur un récit complet, sans devoir attendre une conclusion qui ne viendra que dans quelques mois (si tout va bien), et ceci à un prix légèrement plus avantageux ? Dans cette optique, Dargaud propose six nouvelles intégrales qui proposent au lecteur de compléter la collection, de combler son retard s’il avait raté les albums ou de découvrir d’un seul coup, d’un seul, un nouvel univers. Ce sont des idées de cadeau facile à destination d’amateurs de BD qui recherchent avant tout du divertissement :

-  Empire USA deuxième saison : Regroupés autour du scénariste prolixe Stephen Desberg, les dessinateurs Reculé, Queireix, Griffo, Mounier, Juszezak & Koller ont une nouvelle fois adapté la bande dessinée au rythme des séries télévisées. Une description d’une certaine arrogance des États-Unis ultra-efficace, mais qui nécessite la lecture de la première saison pour en profiter pleinement.

- Avant de livrer leur vision de Spirou et Fantasio, Lewis Trondheim & Fabrice Parme avaient déjà réalisé un diptyque au cœur de la Venise du XVIe siècle. Une jeune fille et un garçon costaud s’aiment et se détestent, selon qu’ils se côtoient en public dans la cour du Doge, ou sous leurs identités secrètes respectives, afin de mettre un terme aux complots qui minent la sérénissime. Venezia est un récit sautillant qui parodie gaiement le quotidien des héros portant le masque, dans un cadre somptueux.

-  Beaucoup plus drôle, La Totale de Nic Oumouk réunit les deux albums de Manu Larcenet. Pour ceux qui pensent que l’humour de Larcenet ne fonctionne qu’en gags ou en récits courts, Nic Oumouk en est le parfait contre-exemple ! L’auteur y dépeint une banlieue à la fois réelle et stéréotypée. Les personnages sont attachants, bien que parfois complètement caricaturaux. Le récit passionne sans pour autant se détacher de problématiques contemporaines. On se tord de rire, tout en ayant matière à réflexion : sans doute l’incontournable de cette première sélection, à réserver à un public adolescent ou adulte.

-  Plus poétique et fantastique, Rodolphe & Magnin ont réuni en un recueil le second cycle de leur série L’Autre monde : l’occasion de (re-)découvrir un univers graphique très accrocheur et plein de charme.

-  Plus vite arrivé que le recueil précédent, l’intégrale de La Mondaine consacre la réussite du tandem Zidrou – Lafèbre. Cette évocation réaliste de la rafle du Vel-d’Hiv est aussi intense que subtile et nuancée. Difficile de rester indifférent devant la représentation bouleversante de cette triste page de l’histoire française.

-  Tout aussi historique, mais teinté d’un peu d’humour, l’intégrale de Commando Colonial regroupe les trois tome de la série réalisée par Appollo & Brüno. Ceux qui auront découvert le dessinateur dans Tyler Cross pourront se rendre compte de l’étendue de son talent, dans cette aventure au long cours proposée ici en noir et blanc. Ce recueil reprend bien les cinq pages du dernier tome qui évoquaient le futur des différents protagonistes, à mi-chemin entre cahier graphique et prolongement de l’aventure.

Les intégrales avec des dossiers inédits

Les parutions en intégrale sont aussi parfois l’occasion de rajouter des travaux retrouvés dans les cartons à dessin (ou les archives) des dessinateurs. Ces bonus peuvent parfois motiver un fan de la première heure à se racheter cette édition complétée ! Encore faut-il savoir ce que reprennent ces cahiers graphiques complémentaires, ce qui n’est pas toujours évident lorsque les livres sont présentés sous cellophane...

- Miss pas touche : cette série en quatre tomes fut un des succès (mérités) de la Collection Pilote. Hubert associés aux Kerascoët y y dépeignaient une enquête policière dans les bordels de la Belle Époque. On rit, on s’intéresse à l’univers décrit, et on tremble avec cette jeune fille devenue prostituée sans y toucher ! Le cahier graphique complémentaire reprend des études et croquis des différents personnages, ainsi quelques essais de couvertures esquissées. Intéressants sans être révolutionnaire, ces compléments ne sauraient faire oublier la qualité du récit, la principale motivation pour l’achat de cette intégrale publiée dans un plus grand format que leur publication d’origine.

-  La Quête de l’Oiseau du Temps est une série mythique que l’on ne présente plus, véritable tournant vers l’Heroic Fantasy dans le domaine franco-belge. Dargaud ressort l’intégrale du premier cycle de Letendre – Loisel sous une superbe jaquette. En fin d’album, on retrouve douze planches d’une première version de l’histoire. Une lecture passionnante pour les fans de la série, entachée d’un regret : la composition de deux planches par page ! Chacun de ces morceaux d’anthologie aurait mérité une présentation en plus grand format, mais la qualité est bien présente !

Les planches de la première version de la Quête de L’Oiseau du Temps sont présentées deux par deux.

- Pour rappel, Long John Silver reprend le personnage de L’Île au Trésor de Stevenson en imaginant une suite à ce roman réputé. Cette intégrale d’une série plébiscitée par le public ne se contente pas de réunir les quatre tomes, elle comprend également un formidable cahier graphique de 46 pages. On peut y retrouver des hommages de dessinateurs célèbres et amis de Matthieu Lauffray comme Bajram, Alary, Alex Alice, Guarnido, Marini, Ralph Meyer, Barral, TaDuc, Bonhomme, Keramidas et les autres. Mais c’est surtout l’occasion d’admirer (le mot n’est pas vain) le splendide travail de Lauffray, notamment ses huiles sur toile qui démontrent toute la force de son univers graphique. Le regroupement de ces dessins, essais, ex-libris, et inédits de Lauffray s’étend sur la grande majorité des 46 pages complémentaires de cette intégrale. De quoi pleinement justifier son achat pour les mordus de Long John Silver !

Le remarquable travail à l’huile de Lauffray

Les sélections nostalgiques

La nostalgie ne doit pas être comprise dans un sens péjoratif, c’est également l’occasion de se remémorer des lectures passées qui nous ont enchantés, et avec notre œil actuel, afin de vérifier si l’émotion précédemment dégagée est encore intacte. Dans ce registre, notons deux belles sorties :

-  Bretécher : Morceaux choisis est paru dans la foulée des deux expositions actuellement présentées à Paris. Précédé d’un portrait de l’auteure d’une dizaine, les récits choisis sont issus des principales bandes de Bretécher : Mouler Démouler, Le Destin de Monique, Cordon Infernal et Les Mères. Une belle sélection qui permet de comprendre le parcours et les thématiques de l’artiste, en lien avec votre vision contemporaine. Une belle façon d’introduire ou de poursuivre la visite des expositions qui sont dédiées à cette grande dame, car les vingt dernières pages comportent un cahier en lien avec l’exposition à la bibliothèque du Centre Pompidou.

-  Dargaud continue de choisir les Plus Belles Histoires de Pilote. Ce passage en revue des années 1980 permet de comprendre la mutation du magazine : l’influence de Métal Hurlant et de Fluide Glacial se fait sentir. Pilote reste pourtant le témoin de son époque, on notera notamment les trois récits de Gibrat qui en sont un beau témoignage. Impossible de décrire par le menu les trois cents pages de cette passionnante compilation, mais les amateurs apprécieront entre autres des récits réalisés par Leo avant Aldébaran, des détournements de publicités, des dessins humoristiques de Solé et Cabu, des récits d’Edika, Boucq, F’murrr, Manara, Blanc-Dumont ainsi que l’éclosion du talent de Baru sans oublier l’ambassadeur indémodable de Pilote : Achile Talon ! Des heures de lectures où l’on retrouve de véritables pépites de la bande dessinée française.

Les Plus Belles Histoires de Pilote - Les Années 1980 contiennent une nouvelle fois beaucoup de récits inédit en album. Ici, Leo s’essaye à la fiction

Les intégrales patrimoniales

Dans la foulée de Dupuis, Dargaud a commencé récemment à honorer ses grandes récits, via de copieux dossiers et des publications des versions parus dans Pilote. En cette fin d’année, deux nouveaux recueils sont disponibles :

- Barbe-Rouge T6 : La Captive des Mores. Il s’agit du volume qui réunit les derniers albums réalisés par Hubinon. Le dessinateur en a soupé des récits feuilletonnants, comme l’explique sa fille Michèle Hubinon dans le dossier introductif. On peut d’ailleurs découvrir un fait nouveau révélé par Brieg Haslé-Le-Gall : Charlier, peu convaincu par le travail d’Hubinon sur les dernières planches du Vaisseau de l’enfer, demanda qu’un collaborateur travaillant sur Astérix et Obélix les refasse : un certain… Gilles Chaillet !

Ce sont finalement les pages du jeune dessinateur qui seront reprises dans l’album (un changement de politique éditoriale évince Barbe-Rouge de la prépublication dans Pilote, mais ce dernier ne prendra pas la suite de son aîné, car il a entretemps accepté de reprendre une autre grande série réaliste : Lefranc ! Passionnant !

- Ce souci du détail est porté à son meilleur niveau par Patrick Gaumer & Gilles Ratier dans le quatrième dossier de Tanguy & Laverdure. Cette intégrale est bien entendu marquée par le passage de relais d’Uderzo à Jijé, un véritable tournant graphique ! Nos experts ont analysé l’ambiance de l’époque qui profite alors du lancement de la série télévisée Les Chevaliers du ciel, le travail des couvertures de Parras et Yves Thos (via une très intéressante interview de ce dernier), ainsi que le joug de la censure, car elle sévissait en ce temps-là.... En effet, ce quatrième recueil regroupe trois courts récits parus Super Pocket Pilote dont deux sont inédits en album. Le dossier revient d’ailleurs en détail sur la publication espagnole de la série dans laquelle une jeune femme sera rhabillée par les censeurs (dommage que les pages ne soient pas présentées dans l’ordre). La qualité de ce dossier prouve que Dargaud peut rivaliser avec Dupuis en termes de contextualisation de ses classiques, bien que la maison de Marcinelle continue à dominer le domaine patrimonial des grandes séries du franco-belge.

La vision de Jijé dans {Super Pocket Pilote}, dessiné à la fin des années soixante et donc dans l’air du temps
La vision plus chaste des Espagnols (notez également les couleurs)

Dargaud continue également de publier l’intégrale des œuvres de Charles Schulz et de ses Peanuts. Ce nouveau tome regroupe les parutions réparties sur 1981 et 1982, préfacées par Alain Ayroles et paraît opportunément alors que le dessin animé qui en est tiré sort en salle le 20 décembre.

Les Art Books

Terminons ce tour d’horizon avec trois ouvrages consacrés à trois séries majeures du franco-belge. Nous reviendrons prochainement plus en détails sur L’Art de Morris, lors de l’année-anniversaire consacrée à Lucky Luke en 2016 et qui débute avec l’inauguration de l’exposition qui lui sera consacrée à Angoulême.

Sobrement intitulé Murena – Art book, Dargaud a réuni les œuvres conservées par Valérie Truffin-Delaby avec une présentation de Daniel Couvreur. Dès l’ouverture de l’album, l’émotion est de mise, avec une magnifique dédicace conservée par la librairie Paradise BD qui a d’ailleurs prêté l’autre partie des œuvres qui sont rassemblées dans ce recueil imprimé sur un papier de qualité.

Le lecteur peut ainsi saisir toute la force et tout le soin que le regretté Philippe Delaby plaçait dans chacun de ses dessins. Le réalisme de certains personnages est tout simplement saisissant ! Cet Art Book est l’album incontournable pour ceux qui sont passionnés par le graphisme de Murena. Les deux dernières pages introduisent le travail de Theo qui reprend la série. Elles comportent un bel hommage à Delaby.

Le travail de Theo, en hommage à Delaby

On reste dans l’émotion avec le fabuleux ouvrage intitulé Autour de Philémon. Il ne s’agit pas d’une intégrale de la série, mais bien d’une monographie à propos de Fred, focalisée sur la série qui le représente le mieux. Philémon qui fête en effet en ce moment ses cinquante ans !

Les agrandissements de dessins alternent avec des articles, et des bandes rares ou inédites en album. Les témoignages et les photos permettent de saisir le contexte de ces créations, et les commentaires des œuvres apportent un éclairage passionnant sur un très grand monsieur du neuvième art.

Face à l’étendue, la diversité et la qualité des ouvrages ici présentés, impossible de contester le leadership pris par Dargaud dans cette période de fin d’année : l’éditeur est parvenu hisser son catalogue historique et contemporain au meilleur niveau. De quoi satisfaire toutes les envies et tous les goûts !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire notre précédent article : Intégrales et beaux livres sous le sapin (1/3)

Commander :

-  Empire USA chez Amazon ou à la FNAC

-  Venezia chez Amazon ou à la FNAC

-  Nic Oumouk : La Totale chez Amazon ou à la FNAC

-  L’Autre Monde Cycle 2 chez Amazon ou à la FNAC

-  La Mondaine chez Amazon ou à la FNAC

-  Commando Colonial chez Amazon ou à la FNAC

-  Miss Pas Touche L’intégrale chez Amazon ou à la FNAC

-  Intégrale de La Quête de l’Oiseau du Temps chez Amazon ou à la FNAC

-  Intégrale Long John Silver chez Amazon ou à la FNAC

-  Morceaux choisis de Bretécher chez Amazon ou à la FNAC

-  Les Plus Belles Histoires de Pilote : Les Années 1980 chez Amazon ou à la FNAC

-  Barbe-Rouge recueil 6 chez Amazon ou à la FNAC

-  Tanguy & Laverdure recueil 4 chez Amazon ou à la FNAC

-  Peanuts 1981-82 chez Amazon ou à la FNAC

-  L’Art de Morris chez Amazon ou à la FNAC

-  Murena – Art book chez Amazon ou à la FNAC

-  Fred – Autour de Philémon chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?