Inu & Neko T1 - Par Kuzushiro (Trad. Nicolas Pujol) - Ototo

13 octobre 2014 0
  • Yachiyo adore les chats mais tout le monde lui dit que son caractère tient davantage du chien. Suzu, de son côté, adore les chiens mais on ne cesse de lui répéter qu’elle ressemble à un chat. Et lorsque ces deux-là se rencontrent, le coup de foudre n’est pas bien loin !

Pour la rentrée, les éditions Ototo nous proposent cet étonnant manga, atypique par plusieurs aspects. Tout d’abord, il s’agit d’un yonkoma, un style d’histoire humoristique en quatre cases. Un genre populaire au Japon, souvent utilisé pour composer des saynètes bonus, accompagnant la publication de mangas « classiques ». Le genre n’est pas totalement inconnu par chez nous, et bon nombre de bande dessinées d’humour ont recours à ce type de format court, de quelque cases à une page, pour mettre en scène des saynètes humoristiques.

Inu & Neko se distingue ainsi par le fait d’être entièrement composé de yonkoma. Dans le but de profiter pleinement de ces strips de quatre cases, Ototo a l’excellente initiative de publier l’œuvre au format 15 x 21 cm, soit un peu plus grand que le format traditionnel manga. Chaque page comporte deux saynètes qui se trouvent elles-mêmes rassemblées en chapitre, centré à chaque fois autour d’un thème ou d’une (mini-)intrigue particulière.

À cela s’ajoute une seconde singularité : le récit de Kuzushiro appartient au genre du yuri manga, c’est-à-dire un type d’histoire basé sur des relations homosexuelles entre femmes. Nous suivons un casting exclusivement féminin, des lycéennes, et en particulier deux couples, ou plus exactement deux apprenties-couples. Il n’est pas question ici d’amour interdit. Les romances se déroulent naturellement, sans que l’homosexualité des personnages ne soit un problème ou constitue une interrogation particulière.

Inu & Neko T1 - Par Kuzushiro (Trad. Nicolas Pujol) - Ototo
© KUZUSHIRO / ICHIJINSHA Inc. / Ototo

L’ambiance se veut légère, et l’humour du récit repose sur deux aspects principaux. D’un côté, il y a donc les premiers émois adolescents et la découverte de l’amour, qui donnent lieu à des passages tendres ou féroces, selon que les personnages se comprennent ou se méprennent (attentions particulières, apprivoisement des caractères, tension sexuelle, jalousie, etc.).

De l’autre, une dimension comique animalière : chaque personnage se trouve en effet associé à un animal (chien, chat, souris ou vache), qu’on retrouve dans leur nom [1] et dans leurs traits de caractère. Ce second élément apporte une touche décalée, caricaturale et burlesque aux situations, surtout que nos amies ont parfaitement conscience de leur côté animal, donnant lieu à des tics ou des obsessions qu’elles assument ou non.

À la fois drôle et touchant, distillant un humour de situation et de dialogue, néanmoins très japonais, Inu & Neko apparaît clairement comme une série atypique, et un pari audacieux de la part d’Ototo. Débutée sous la forme d’une première ébauche en 2009, puis sérialisée à partir de 2011, la série est toujours en cours de publication au Japon et compte trois tomes.

© KUZUSHIRO / ICHIJINSHA Inc. / Ototo

Elle profite également d’une adaptation animée -12 épisodes de 5 minutes- produite en 2014 et disponible en France en streaming sur le réseau Crunchyroll, sous son titre original Inugami-san to Nekoyama-san. Une adaptation récente sur laquelle le titre peut sans doute compter pour gagner en visibilité.

Dans tous les cas, Inu & Neko se positionne comme l’une des bonnes surprises de la rentrée. Une œuvre typée, niche oserions-nous dire, à la forme et à l’humour particulier, mais dont la dimension bon enfant et facétieuse dégage assurément une fraîcheur bienvenue.

© KUZUSHIRO / ICHIJINSHA Inc. / Ototo

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Inu & Neko T1. Par Kuzushiro. Traduction Nicolas Pujol. Ototo, Collection "Seinen". Sortie le 24 septembre 2014. 160 pages. 8,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

[1Les noms des deux héroïnes, et d’autres personnages, font en effet référence à des animaux :
- Yachiyo Inugami : où inu signifie chien,
- Suzu Nekoyama : où neko signifie chat.

Ce qui donne le titre français du manga : Inu & Neko, c’est-à-dire Chien & Chat.

À noter qu’il s’agit d’une simplification du titre originale : Inugami-san & Nekoyama-san.

  Un commentaire ?