Irmina - Par Barbara Yelin (trad. Paul Derouet) -Actes Sud/L’AN2

10 décembre 2014 0 commentaire
  • Un destin de femme allemande, des années 1930 aux années 1980, avec en filigrane une histoire d'amour impossible et le poids de l'Allemagne nazie et de son héritage. Le ton singulier et la finesse de l'auteure emportent l'adhésion, surtout dans la première partie.

Combative, entêtée, originale : Irmina n’est pas une jeune femme comme les autres. Son départ en Angleterre, au moment de l’arrivée au pouvoir d’Hitler en Allemagne, n’est pas dicté par des raisons politiques. Il s’agit pour l’intrépide demoiselle de s’aguerrir, et si possible d’obtenir un statut social, une réussite professionnelle. La rencontre d’un étudiant de la Barbade va bouleverser Irmina, mais les aléas de leurs vies respectives les éloignent l’un de l’autre. Rentrée en Allemagne, la jeune femme finit par épouser un nazi convaincu, engagé dans les SS...

Composé en trois étapes, et autant de pays (Angleterre, Allemagne, Barbade), Irmina navigue entre chronique sociale, fresque historique et roman sentimental. Barbara Yelin semble expliquer le destin décevant de son héroïne par la désillusion amoureuse de départ. L’ampleur romanesque de la séquence anglaise s’éteint dès que la jeune allemande accepte les avances du petit fasciste local, comme si elle se punissait en rêvant à davantage d’amour, tout en manifestant une sorte de dégoût intérieur.

Le style à la fois raffiné et abrupt de Barbara Yelin possède une vraie identité. Entre les décors qui n’apparaissent que lorsqu’ils sont indispensables et ses surprenantes doubles pages, l’émotion des visages est toujours juste. Sur le plan narratif, Yelin maîtrise constamment les interactions entre la grande histoire et les accidents de la vie qui secouent Irmina.

Seul petit bémol : la postface scolaire et inutilement longue de l’historien Alexander Korb, dont la laborieuse explication de texte s’encombre de références trop nombreuses. On n’est pas prêt d’oublier en tous cas un tel personnage de femme, à la fois forte et fiévreuse, résignée mais jamais défaite.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?