Iruma, le démon gentil : la jolie trouvaille d’Osamu Nishi

27 octobre 2020 0 commentaire
  • Shônen manga mêlant habilement action et humour, il nous invite à suivre les aventures d'un jeune et naïf humain dans une école de démons, où les bons sentiments triomphent toujours ! Un cocktail simple mais extrêmement efficace.
Iruma, le démon gentil : la jolie trouvaille d'Osamu Nishi

Iruma n’a jamais eu de chance : ses parents inconscients et irresponsables ne se sont jamais souciés de lui, sauf lorsqu’ils avaient besoin d’une bonne poire pour faire le boulot à leur place. Ainsi, élevé pour toujours rendre service, Iruma a développé une personnalité de soumission ne sachant pas dire non, et dont tout le monde autour de lui a profité.

Et si, aujourd’hui, il se trouve dans une situation inédite, elle n’est que la suite logique de tout ce qu’il a vécu jusqu’à présent : ses parents l’ont vendu à un démon contre de l’argent ! Cependant, ce dernier a un projet bien particulier pour lui : faire de lui son petit-fils adoptif car il a toujours rêvé d’être un papy gâteau !

C’est ainsi qu’Iruma s’installe en Enfer et se trouve propulsé héritier d’un puissant démon. Et pour couronner le tout, son nouveau grand-père l’inscrit dans une école pour démons. Là-bas, il se demande comment un frêle humain comme lui pourra survivre parmi ces créatures, toutes plus fortes et féroces les unes que les autres. Heureusement notre jeune héros a une arme redoutable à son service, inconnue en Enfer : la gentillesse !

© 2017 OSAMU NISHI (AKITASHOTEN)

Publié dans le Weekly Shônen Champion des éditions Akita Shôten depuis 2017, avec pour l’heure 18 tomes et une adaptation en animé, dont une seconde saison annoncée pour 2021, Iruma à l’école des démons se présente comme une comédie scolaire et d’action, dans la veine de My Hero Academia. Les démons remplacent les héros, mais le principe de base reste le même : la plupart ont une apparence humaine, avec des cornes, et chacun d’eux dispose d’un pouvoir unique.

Dans ces deux premiers tomes, les aventures d’Iruma s’articulent entre les nouvelles amitiés qu’il se fait et les épreuves qui rythment leurs cours. C’est souvent très drôle, assez malin dans l’utilisation des talents d’Iruma (uniques en Enfer rappelons-le) et plein de grands sentiments.

C’est simple, premier degré, mais c’est justement cette approche décomplexée, presque candide, à l’image de son héros, qui fait parfaitement fonctionner l’ensemble. Un premier contact convaincant grâce à des personnages attachants et à un univers plein de promesse.

© 2017 OSAMU NISHI (AKITASHOTEN)

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Iruma à l’école des démons T1 & T2. Par Osamu Nishi. Traduction Yohan Leclerc. nobi nobi, collection "Shônen". Sortie le 16 septembre 2020 & le 14 octobre 2020. 192 pages. 7,20 euros.

Acheter le tome 1 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Acheter le tome 2 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

  Un commentaire ?