J’aimerais être un saint mais bronzé - Peyraud & Villard - treize étrange/Glénat-

20 janvier 2012 0 commentaire
  • Peyraud et Villard, une affaire qui marche. Le tandem change d'éditeur pour leur deuxième album basé sur des instantanés autobiographiques. Villard, grand nom du polar français, ne s'épargne toujours pas, et aborde des thèmes joyeusement entrelacés : vie, mort, déprime, sexualité, chats, désir de reconnaissance, famille....

Plus court, en couleurs, ce second recueil de saynètes autobiographiques de Marc Villard croquées par Peyraud garde un cap sans surprise.

Contrairement au volume similaire paru en 2008, ce nouvel opus contient 92 planches inédites, avec la volonté, selon le scénariste, de "retrouver la vitesse des strips américains relégués en bas de page des quotidiens et réalisés en trois cases", ajoutant sur son blog :" Nous avons opté pour un livre dont le format justifie les quatre cases choisies".

L’art de Villard, c’est une capacité d’auto-flagellation sans limite. Un écrivain qui se moque de lui-même à ce point-là, c’est rare ! D’autant qu’il ouvre par la même occasion son univers : désirs de poésie, relation avec son éditeur, moments de doute, de jubilation...

Tout en s’amusant du statut d’écrivain, souvent déçu, toujours rêvant de gloire et de récompenses, Villard évoque ses problèmes de santé, son obsession de la mort, sa passion pour la musique, le cinéma... Grâce à ces mélanges surprenants et impudiques, il pose des questions universelles et fait de ses moindres tourments de vrais moments de bravoure.

Témoins affectueux et malins de ces états d’âme touchants, sa femme Christine et la chatte Janis, impassible comme il se doit.

Pour prolonger le plaisir, jetez-vous donc sur les recueils déjà parus en poche...

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Découvrir 10 planches de l’album

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

Le blog des auteurs

Lire aussi, des mêmes auteurs, les chroniques de :

- Quand j’étais star
- Happy Slapping

Scénario de Villard, dessin de Chauzy :
- Rouge est ma couleur
- La guitare de Bo Diddley

  Un commentaire ?