Jabberwocky T7 - Par Masato Hisa - Glénat Manga

25 mars 2016 0 commentaire
  • Dernière mission pour Lily et Sabata qui les amène aux États-Unis où ils intègrent la troupe du Wild West Show de Buffalo Bill afin d’infiltrer incognito une petite ville perdue. Une fin sympathique, un peu précipitée, mais nos héros devraient revenir prochainement dans de nouvelles aventures.

Ce septième tome a donc la difficile tache de conclure la série, or comme nous l’avions évoqué lors de notre chronique des tomes cinq et six d’Area 51, Jabberwocky a été annulée par l’éditeur de Masato Hisa de l’époque, et cette « dernière » mission constitue donc en réalité un épilogue symbolique et une fin ouverte, et non un véritable dénouement.

Le mangaka y glisse ainsi en « dernière minute » un point sur la romance de Lify et Sabata et son injection dans la dramaturgie de l’intrigue semble un brin artificiel mais comme leurs aventures n’allaient pas avoir de suite, c’était un peu le « maximum » que Masato Hisa pouvait faire.

Cependant, arrêtée en 2009, la série a été relancée en 2014 sous le titre de Jabberwocky 1914. Elle compte un unique tome pour le moment, car rappelons que le mangaka a l’habitude de travailler sur plusieurs titres en même temps. Nous ignorons encore si les éditions Glénat vont publier cette séquelle mais étant donné que ce septième tome ne comporte aucune mention ou indication de fin, tout porte à croire que ce sera bien le cas.

Jabberwocky T7 - Par Masato Hisa - Glénat Manga
© 2006 Masato Hisa / KODANSHA

Concernant le contenu lui-même, de cette « dernière mission », nos héros se rendent aux États-Unis pour la signature d’un accord de paix entre le Château d’If et le Président des États-Unis. En effet une guerre secrète a fait rage ces dernières années entre les deux camps au sujet de la Côte d’Adam, une relique légendaire que le gouvernement américain désirait absolument détruire vu qu’il s‘agit d’une côte de dinosaure !

Au cours de leur séjour, le Comte de Monte-Cristo, chef du Château d’If, rencontre Thomas Edison et durant leur entrevu le comte est victime d’une tentative d’assassinat. L’enquête de Lify et Sabata leur fait remonter une piste menant une petite ville perdue du sud : Monco. Sur la route ils croisent la troupe du Wild West Show de Buffalo Bill qui doit y donner une représentation. Profitant de l’occasion, notre duo décide de se faire engager pour entrer en ville incognito.

Découpé en deux parties, « le travail sous couverture » suivi de « l’infiltration dans une usine secrète », le récit ménage comme toujours une belle place à l’action et aux personnages étranges, voire un peu farfelu tendance Pulp. Sur un rythme rapide, sans temps, l’action du tome se concentre sur l’assaut de l’usine, la découverte et les explications de la « machination » de l’organisation du Serpent à Plumes car bien évidemment ce sont des dinosaures qui se retrouvent dans le « coup ».

On appréciera une nouvelle fois le détournement malicieux et décomplexé de la grande histoire, et de ses figures célèbres, pour nous en proposer une relecture « secrète » des plus savoureuses et détonantes. Seul bémol : Lily et Sabata se retrouvent en retrait de l’action, même si le final leur offre un petit « quelque chose ». On ressent bien dans qu’en dépit de sa qualité, cette mission n’avait pas été imaginée pour conclure la série.

Jabberwocky n’en demeure pas moins une bonne série. Moins aboutie qu’Area 51, pièce maîtresse de Masato Hisa, cette ouvre de jeunesse, mêlant dinosaures, gunfights et steampunk se défend bien grâce à un couple de héros fort sympathiques, des situations hauts en couleurs, un graphisme original et une relecture de l’histoire très fun.

Un titre à découvrir pour les amateurs du genre.

© 2006 Masato Hisa / KODANSHA
© 2006 Masato Hisa / KODANSHA

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Jabberwocky T7. Par Masato Hisa. Traduction Akiko Indei et Pierre Fernande. Glénat Manga, collection "Seinen". Sortie le 16 mars 2016. 192 pages. 9,15 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Jabberwocky sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 5.

Masato Hisa sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2 d’Area 51,
- Lire la chronique des tomes 3 & 4 d’Area 51.
- Lire la chronique des tomes 5 & 6 d’Area 51.

  Un commentaire ?