Japan Expo 2012 : Naoki Urasawa Superstar des Japan Expo Awards

6 juillet 2012 2 commentaires
  • Lors de la cérémonie des Japan Expo Awards, tout le monde n'attendait que lui. À Japan Expo, et ce jusqu'à la fin du week-end, c'est probablement l'auteur qui suscite le plus de buzz, des journalistes comme des fans. Il faut dire que c'est l'un des plus grands mangakas contemporains.

Cette année, Japan Expo commence fort. À midi, les organisateurs annonçaient une progression de la fréquentation de plus de 60%. Pourquoi cette affluence ? Peut-être parce que les prix d’entrée du week-end sont plus chers que ceux de la semaine ; peut-être aussi la programmation tardive du festival cette année (le 5 au lieu du 1er juillet) fait-elle que de nombreux jeunes partent en vacances samedi et que, dès lors, les fans ont anticipé leur départ. On verra les comptes au bout du week-end. Mais ce qui est sûr, c’est que tous les stands avaient la banane aujourd’hui, les affaires ont marché à plein !

Arrive l’événement qui clôt le premier jour : la remise des Japan Expo Awards pour la septième édition consécutive.

Toujours un peu poussive, cette cérémonie n’échappe pas à l’ennui, surtout quand les intervenants (je pense à Jérôme Briot de l’ACBD) se sentent obligés de justifier leur présence —sans intérêt, puisque ce sont là des remettants.

La cérémonie prit une demi-heure de retard et les choix, que nous vous décrivons ci-dessous, vont au secours de titres notoires, offrant peu de découvertes.

Japan Expo 2012 : Naoki Urasawa Superstar des Japan Expo Awards

À Japan Expo, on croise des créatures ravissantes...

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

Le ridicule est atteint avec un prix des fabricants remis par une association de graphistes et d’imprimeurs qui remet une récompense à NonNonBâ (Par Shigeru Mizuki - Éditions Cornélius), prix du meilleur album à Angoulême en... 2007. Une employée de l’éditeur, venue chercher la statuette, se déclara bien contente de ne pas avoir à l’envoyer à un auteur. Délicat...

On a également assisté à un étrange discours de M. Hyoe Narita, président de Viz Media Europe récemment nommé à la tête du groupe Kazé. L’éditeur expliqua qu’il avait habité 15 ans aux États-Unis et qu’il a eu beaucoup de mal à y vendre des mangas. Il était très content, dès lors, de venir en France où l’on aime la bande dessinée japonaise. On s’est tous un peu regardés : qu’a-t-il voulu dire ? Avec un Japonais qui rejoint dans le même temps le staff éditorial de Pika, on assiste à un drôle de mouvement dans le monde éditorial des mangas dans l’hexagone.

La cérémonie se termine. Naoki Urasawa, qui a reçu un prix d’honneur, n’est pas venu le chercher. Il est bloqué à cause de la pluie, nous dit-on. On nous assure qu’il viendra... La pluie ? Elle n’est pourtant pas si terrible, se dit-on. Cela sent l’excuse. Aurait-il fait défection ? Ce serait énorme. Urazawa, c’est Monster, XXe Century Boys, Happy !, Pluto, Billy Bat... L’annonce de sa venue avait fait l’effet d’une bombe. Voici qu’à cause de la pluie, nous avons affaire à un pétard mouillé.

...et d ’autres un peu plus bizarres.
Naoki Urasawa est bien arrivé à Paris

Suit le cocktail d’inauguration officielle. Un événement réservé à quelques happy fews. Je croise un grand éditeur de la place. Va-t-il à l’inauguration ? "- Ah, non. Urasawa n’est pas là, alors pour manger des cacahuètes, autant aller tout de suite à l’Hippopotamus", me répond-on...

Bon, nous on y va, on est venus pour cela. Et puis là, surprise ! Dans l’indifférence générale, Naoki Urasawa est là ! Il a rejoint les musiciens du groupe Flow. Il avait été bloqué deux heures dans les embouteillages parisiens. Il vient d’arriver et savoure la fraîcheur de son champagne. Il est charmant, enjoué. On apprend qu’il a décidé de donner un concert dimanche après-midi, qu’on le verra jouer à la guitare. Chose qu’il n’a jamais faite dans une convention au Japon.

Naoki Urasawa est à Paris. Il est heureux, et nous aussi.

Japan Expo Awards 2012 : Le Palmarès

- Prix du meilleur Shônen : GTO Shonan 14 days - Par Tôru Fujisawa - Pika Edition
- Prix du meilleur Shôjô : Dengeki Daisy - Par Kyousuke Motomi - Kazé Edition
- Prix du meilleur Seinen : Ashita No Joe - Par Tetsuya Chiba & Asao Takamori - Editions Glénat
- Prix Atep de la meilleur fabrication : NonNonBâ - Par Shigeru Mizuki - Editions Cornélius
- Prix Asie ACBD : Une Vie dans les Marges de Yoshihiro Tatsumi - Editions Cornélius

- Prix d’honneur : Naoki Urasawa

Autres prix :

- Anime : Prix du meilleur série adaptée d’un manga : Fullmetal Alchemist Brotherhood - Éditions Dybex
- Anime : Prix de la meilleure série originale : Eden of the East - Kazé
- Jeux vidéo : Prix du meilleur jeu sur console de salon : The Legend of Zelda, Skyword Sword pour WII - Nintendo
- Jeux vidéo : Prix du meilleur jeu sur console portable : Super Mario 3D Land - Nintendo

- Prix d’honneur : Le Groupe Flow


Japan Expo n’est pas qu’un festival de bande dessinée. C’est un festival des loisirs japonais. Il y a mille et une choses à voir...

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

LE SITE DU FESTIVAL

Du 5 au 8 juillet 2012

Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Station Parc des Expositions RER B.

Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

 
Participez à la discussion
2 Messages :