Japan Expo 2016 : Le marché du manga en France repart à la hausse

10 juillet 2016 0 commentaire
  • On le voyait se tassant ces dernières années, avec des best-sellers arrivés à maturité et une relève qui n'arrivait pas... Mais un petit tour à Japan Expo 2016 montre qu'au contraire, le marché du manga va bien en France et que la relève est là, même si elle porte parfois les couleurs tricolores...

Il faut le voir pour le croire, en particulier dans cette année d’attentats : près de 250 000 visiteurs se rendent à la Japan Expo ce week-end. Si vous croisez les responsables de la manifestation, vous les verrez soucieux, mais pas pour l’affluence : elle est acquise, mais plutôt pour la logistique.

L’année dernière, ce sont les grèves du RER qui avaient entaché la manifestation. Cette année, les organisateurs s’intéressent avec inquiétude aux mouvements des supporters du Stade de France qui affluent sur la même ligne que celle du Palais des Expositions de Villepinte. Heureusement, la rencontre France-Portugal aura lieu à 21 heures, et la plupart des festivaliers quittent le Parc des Expositions de Villepinte vers 17 heures, dans le sens contraire vers Paris. Pas de risque de collision, donc.

Japan Expo 2016 : Le marché du manga en France repart à la hausse
Japan Expo devrait atteindre son objectif de 250 000 visiteurs.

Une chiffre d’affaire qui repart à la hausse

Car cela fait maintenant 26 ans que la bande dessinée japonaise s’est installée en France, et durablement. En 2015, selon l’institut GfK, le marché des mangas représente 12,4 millions d’exemplaires écoulés dans l’Hexagone (donc hors Belgique, Suisse et Canada), sur 39 millions d’albums vendus, soit près de 32% en volume (mois en chiffre d’affaire, car les mangas sont vendus moins chers que les BD). Avec une progression de +8,3% en valeur, ce qui contribua à la bonne santé de la bande dessinée en France cette année-là (dopée par la sortie d’un nouvel Astérix, il est vrai), le manga repartant après cinq années consécutives de tassement, au moment où les grandes séries nippones (One Piece [Glénat], Naruto [Kana], Fairy Tail [Pika], Bleach [Glénat],...) menaçaient de se retrouver sans successeurs.

32% du marché de la BD en France (en volume) en 2015, avec une offre d’une grande diversité.

Relais de croissance

Or, la mine souriante (mais fatiguée) des éditeurs sur la Japan ne laisse aucun doute : les affaires vont bien. "On a eu un temps une inquiétude sur la croissance des mangas qui a été à deux chiffres pendant des années, nous dit l’un d’eux. elle ne pouvait de toute façon pas continuer à croître dans les mêmes proportions. Une question se posait : qu’allait-on faire une fois les best-sellers épuisés ? On a maintenant la réponse : de nouvelles séries apparaissent comme One Punch Man (Kurokawa), Tokyo Ghoul Re (Glénat), Ajin (Glénat), Assassination Classroom (Kana), Blood Lad (Kurokawa),... Et certains N°1 comme One Punch Man (Kurokawa), Dédale (Doki-Doki), ou Platinum End (Kazé)... promettent des lendemains qui chantent. Depuis mi-2014, le marché du manga a redémarré à la hausse sur ces nouveaux titres. L’embellie continue !"

D’autant que l’offre s’est considérablement diversifiée : d’abord très orientée Shônen (mangas d’aventure et d’initiation pour adolescents), les mangas ont conquis les filles avec le Shôjo, puis les adultes (les premiers lecteurs ont entretemps grandi...) avec des titres Seinen de plus en plus hot et de plus en plus gore. Enfin, les grandes valeurs du passé (Dragonball, Akira...) continuent à séduire de nouveaux lecteurs. Elles sont transgénérationnelles, "evergreen"...

Dès son numéro 1, One Punch Man (Kurokawa) frappe fort.

En terme de programmation, les organisateurs de la Japan la jouent fine, une fois de plus : ils surfent sur la vague bleu-blanc-rouge qui envahit la France et les écharpes tricolores peuvent se mêler aux coiffes de Naruto : c’est que la "French Touch" du manga qui est mise en avant cette année constitue précisément un relais de croissance prometteur. La France est-elle l’avenir du manga ? Ce serait drôle, et en même temps un bel hommage à la culture nipponne. Les nationalismes de l’Hexagone et du Soleil Levant s’exprimeront de concert, dans la concorde, et ça, ce n’est pas une mince victoire !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Japan Expo 17e Impact
Du 7 au 10 juillet 2016 au Parc des expositions de Villepinte
RER ligne B - Parc des Expositions Villepinte
Le site de Japan Expo

  Un commentaire ?