Japan Expo 2016 : le Prix Asie de la Critique ACBD 2016 revient à…

6 juillet 2016 0 commentaire
  • Le 23 juin dernier, l’ACBD publiait sa sélection des titres en compétition pour le Prix Asie de la Critique ACBD 2016. En lice Anguilles démoniaques, Chiisakobé, Le Club des divorcés, Les Enfants de la Baleine et Unlucky Young Men. Le lauréat sera connu demain, jeudi 7 juillet, lors de la première journée de Japan Expo 2016.

La sélection des cinq titres de cette année recherche une forme d’équilibre entre nouveauté et patrimonial, entre expérience intimiste et polar violent, entre réalisme et fantastique, entre seinen et josei, entre grand public et démarche « indé ».

S’il manque peut-être toujours un titre jeunesse fort et méritant parmi ceux sortis cette année – comme One-Punch Man ou My Hero Academia – force est de constater la dimension auctoriale particulièrement précieuse de chacun des titres présentés ici, en compétition ou dans les suggestions de lecture.

Les cinq en compétition

Japan Expo 2016 : le Prix Asie de la Critique ACBD 2016 revient à…

Œuvre patrimoniale, Le Club des divorcés, chez Kana, est peut-être l’un des titres les plus réussis de Kazuo Kamimura (Maria, Le Fleuve Shinano ou encore Lady Snowblood). Chroniques de la vie d’une jeune femme divorcée dans le Japon des années 1970, ces deux épais volumes se montrent d’une rare justesse psychologique et sociale. Les personnages y sont vibrants d’authenticité et la peinture des passions, et des déceptions, impressionne par sa qualité. Maturité et mélancolie marquent ce beau récit.

Chiisakobé, de Monetaro Mochizuki, au Lézard Noir, constitue assurément l’un des événements de 2015-2016. Nous vous en parlions là : un jeune homme doit reprendre l’entreprise familiale après la mort accidentelle de ses parents. Il doit faire face aux difficultés financières et apprendre à agir avec humanité, ultime préconisation de son père. Un bel ouvrage sur la reconstruction, au sens propre comme au sens figuré, en quatre volumes, dont trois déjà parus.

Autre événement, et peut-être notre favori : Unlucky Young Men, de Kamui Fujiwara et Eiji Ôtsuka, chez Ki-oon. Nous vous avions présenté le tome 1 ici, puis avions insisté sur l’importance de ce titre lors de notre rétrospective de fin d’année. Nous y expliquions qu’il s’agissait « sans doute d’un des meilleurs titres de l’année, par sa capacité à peindre des marginaux à la dérive particulièrement justes et touchants, par sa manière de brosser le portrait d’une époque, d’une société et d’une génération, et enfin par son art visant à mêler l’historique et l’imaginaire. ».

Outsider s’il en est Anguilles démoniaques, de Yusuke Ochoiai et Yû Takada, chez Komikku. Étonnant polar en trois tomes (deux parus pour le moment), dans lequel un homme se voit transformé en yakuza pour rembourser des dettes contractées à la suite de paris perdus. Efficace et apportant un regard original sur une trame initiale connue, ce titre a de quoi séduire en effet, ne serait-ce que par l’ambiance qu’il instaure, les personnages et milieux qu’il dépeint et le suspense qu’il distille.

Enfin, autre bonne surprise, Les Enfants de la baleine, de Abi Umeda, chez Glénat. Titre que nous suivons et défendons sur ActuaBd depuis le début de l’année (voir ici et ). Série fantastique qui nous transporte dans un monde rappelant le Nausicaä de la Vallée du Vent de Hayao Miyazaki, Les Enfants de la baleine ravissent, comme nous le disions, par « cette puissance de l’imaginaire [mise] au service d’une aventure universelle ». Poétique et merveilleux, tragique et exaltant, voilà une belle histoire proposée au lecteur.

Parmi ces cinq titres en compétition, le Prix Asie de la Critique ACBD 2016 sera remis jeudi 7 juillet en public, lors d’une table ronde animée par l’ACBD avec les éditeurs de ces cinq titres, de 14h15 à 15h sur la scène Kuri de la Japan Expo 2016. Mais l’ACBD recommande également une quinzaine de titres à découvrir si ce n’est déjà fait.

Les quinze titres hors compétition

Voici les quinze titres proposés comme suggestions de lecture par le Comité Asie de l’ACBD [1].

Au pays du cerf blanc Li Zhiwu, d’après Chen Zhongshi La Cerise
Cette ville te tuera Yoshihiro Tatsumi Cornelius
Colère nucléaire Takashi Imashiro Akata
Deathco Atsushi Kaneko Casterman
Erased Kei Sanbe Ki-oon
Gate - Au-delà de la porte Satoru Sao & Takumi Yanai Ototo
La Tour fantôme Tarô Nogizaka Glénat
Ladyboy vs Yakuzas Toshifumi Sakurai Akata
Last Hero Inuyashiki Hiroya Oku Ki-oon
L’Homme de la maison Koh Hong Teng Steinkis
Ma génération, celle d’une vie chinoise Li Kunwu Kana
Ugly Princess Natsumi Aida Akata
Underwater - Le village immergé Yuki Urushibara Ki-oon
Vertical Shinichi Ishizuka Glénat
Vinland saga Makoto Yukimura Kurokawa

Parmi tous ces titres, rappelons à quel point nous avions été emballés par La Tour fantôme, série en neuf tomes achevée cette année, mais aussi combien nous avions été émerveillé par Underwarter, en deux volumes. Signalons aussi la présence de titres plutôt inattendus et qui nous avaient plu, comme Colère nucléaire, Gate – Au-delà de la porte ou Ugly Princess.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Japan Expo 17e Impact
Du 7 au 10 juillet 2016 au salon des expositions de Villepinte
RER ligne B - Parc des Expositions Villepinte
Le site de Japan Expo

[1Comité Asie de l’ACBD dont l’auteur de ces lignes est membre, NDLR.

  Un commentaire ?