Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas

27 avril 2007 22 commentaires
  • En pleine période d’élections présidentielles en France, un livre démocratique judicieusement édité à cette occasion par Carabas, met l’accent sur l'un des perdants du premier tour.

1er mai 2004, Olivier Bramanti arrive place du Châtelet à Paris, armé de son appareil photo, décidé à intégrer le défilé du Front National organisé depuis 1979. Départ Place du Châtelet, coincé entre malaise, inquiétude et curiosité, l’auteur avance et se consacre essentiellement à marcher, discrètement, vers la statue de Jeanne D’arc fièrement érigée place des Pyramides dans le 1er arrondissement.

Le trouble s’installe, les différents cortèges arrivent, puis le chef du FN, et tous de scander leurs slogans nationalistes.
Olivier Bramanti mitraille, écoute, tente de ressembler à tous ses voisins (!), rien ne le démarquant des autres, et se sent de plus en plus audacieux. Le moment venu il chante à tue tête, à la façon d’une expiation, la Marseillaise, hymne national français.

Traitées en bichromie après être passées entre les mains de l’artiste, les images sont joliment appliquées, quatre par pages, sagement alignées à la façon d’un gaufrier, n’exprimant aucun débordement. Pourtant, l’ambiance très terne et hostile que rend le travail du dessinateur donne cette impression de montée en puissance dans un enfermement de plus en plus étouffant jusqu’à l’explosion générale produite par le chœur des chanteurs du défilé.

Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas

L’important dans ce reportage relève essentiellement de la manipulation de l’image et de la récupération du symbole par le Front National et nous ne pouvons qu’admirer le travail de l’artiste-peintre Olivier Bramanti. La volonté de déranger est évidente, le résultat rend la lecture oppressante et le choix de la tonalité amplifie encore cette difficulté.

Arrivé douloureusement au bout des 36 pages, un constat s’impose : sans doute réalisé pour rappeler aux lecteurs qu’il faut rester attentif et vigilant face à la droite extrême, il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’un livre parlant du FN, relayant l’image de son dirigeant, et qui lui fait malgré tout une forme de publicité. On atteint là les limites du genre.

(par Marie M)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
22 Messages :
  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    28 avril 2007 11:13, par Anne-Cécile

    Grande admiratrice d’olivier bramanti, j’attendais avec impatience une nouvelle parution de l’auteur.
    "Jeanne" est un très bon livre, dans la lignée du reste de son oeuvre. Je ne l’ai pas trouvé oppressant, moi, mais dense et prenant : la marseillaise de fin vient ensuite libérer aussi bien le lecteur... que l’auteur.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Antifa-93 le 22 mai 2007 à  23:52 :

      On ne parle pas assez de ce bouquin dans les médias... C’est pourtant un livre important, pas tant que ça qui parlent du Fn en bd... alors, ils attendent quoi pour en parler vraiment ? Vous à actua bd vous en avez parlé... bravo !

      Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    28 avril 2007 20:54, par pp86

    La fiche sur le site de l’éditeur...

    Voir en ligne : Fiche Jeanne

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    29 avril 2007 16:08, par HectoR

    Marie M dit ceci : "il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’un livre parlant du FN, relayant l’image de son dirigeant, et qui lui fait malgré tout une forme de publicité. On atteint là les limites du genre."
    Je n’en crois rien : tout au contraire, les livres manichéens et pamphlets n’ont jamais rien fait au front national. Ce projet, bien plus ambitieux, atteint au profond les tentatives du FN de détourner et cambrioler l’héritage national : pas seulement le pire mais aussi le meilleur (cf le discours de Le Pen à Valmy). Cette oeuvre de Bramanti est donc aussi intelligente que bienvenue en ces temps de confusion des idées.

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    2 mai 2007 00:13, par Poulbot

    jai vu ce bouquin en librairie sur paname, la couv’ est super je sais pas ce que vaut le contenu mais franchement ça a l’air bien. jai rien lu de cet auteur l’article aurait pu le présenter un peu plus : y a moyen d’en savoir plus, marie ? merci bien !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 mai 2007 à  10:34 :

      Bonjour,

      Olivier Bramanti est né en 1971 à Marseille. Père d’une petite fille. Il est l’auteur de 4 livres. Enfant, il montre avec son frère jumeau des aptitudes pour le dessin. Au collège, le professeur de dessin les destine vers une carrière artistique, ils ont 11 ans. Leur cursus sera identique. Diplômé des arts appliqués en 1989 à Marseille, il entre aux beaux-arts à Marseille puis à Angoulême. Appelé du contingent en 1993, il sera réformé au bout de 5 mois. Cette expérience traumatisante le tourne vers le présent. il se place dans les cheminements, observateur parfois témoin.

      Bibliographie

      Le pont de l’ange aux éditions Amok en 1999

      Le chemin des merles aux éditions Amok en 2001

      Qui a connu le feu aux éditions Frémok en 2004

      Il a un blog : http://olivirerbramanti.canalblog.com/

      Voilà, bonne découverte :-)

      Marie

      Répondre à ce message

  • Jeanne à Nice
    2 mai 2007 21:25, par lectrice_de_nice

    Merci d’avoir fait une note sur ce livre, je vais voir si je le trouve dans la fnac de ma ville... où le fn fait encore de trop grands scores !

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    4 mai 2007 20:50, par Elvira

    Sur le site Coconino-world.com, sont dévoilées des recherches pour l’album Jeanne, d’Olivier Bramanti.

    Voir en ligne : Bramanti sur Coconino

    Répondre à ce message

  • Jeanne à Nice (suite)
    17 mai 2007 20:01, par Lectrice de Nice

    j’ai lu le bouquin de Bramanti - au carrefour de la bd, la photo et la peinture - et j’ai beaucoup aimé. Un propos intelligent et fin, on devrait parler plus de ce livre... Merci de l’avoir chroniqué !

    Répondre à ce message

  • Jeanne
    23 mai 2007 22:30, par Arkaban

    Bonjour, quel sera le prochain projet de O. Bramanti, le savez-vous ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Marie le 25 mai 2007 à  14:12 :

      Bonjour, non, nous ne connaissons pas les projets d’Olivier Bramanti. Je vous invite à aller visiter son blog.

      MM

      Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    25 mai 2007 11:53, par Elvira

    Pour info, le livre a eu une critique intéressante dans un numéro récent des Inrockuptibles.

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    8 juillet 2007 18:46, par Jean-Pierre75

    On m’a offert ce livre récemment, j’ai beaucoup apprécié son ton résolument différent : enfin quelqu’un qui trouve comment s’exprimer artistiquement sur le FN et plus largement, l’extrême-droite, sans geindre, sans incantations, sans gri-gri. Je ne connaissais pas Olivier Bramanti - je lis peu de bande dessinée mais mon fils m’a fait découvrir votre site actua bd - je découvre son oeuvre et je la suivrai dorénavant de près. Et je vais me mettre à lire plus sérieusement de la bande dessinée contemporaine...

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    11 juillet 2007 20:52, par Katia

    Un livre passé presque inaperçu dans les médias, c’est dommage, le Fn n’est pas mort ! Un livre citoyen à lire de toute urgence, qui apprend plein de choses !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Marie M le 13 juillet 2007 à  13:11 :

      Katia, Citoyen n’est sans doute pas le terme le mieux approprié pour qualifier "Jeanne". je crois que "Reportage" est plus adéquat.

      D’autant qu’il ne semble pas militant et encore moins nostalgique comme vous semblez l’être.

       :-)

      Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    13 juillet 2007 10:49, par El Pozo

    Tout le monde parle de "livre" ici, ça fait plus intello peut-être je sais pas, mais c’est un album de bande dessinée pour moi, ou je me trompe ? ça reste de la bande dessinée, non ? Que pense Marie M. de ces dénominations ? Alors, livre ou album ou les deux à la fois ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Marie M le 13 juillet 2007 à  13:07 :

      El Pozo, rassurez-vous,

       :-) En quoi parler d’un livre fait-il intello ? Pas du tout, un livre est avant tout un support de culture qui s’adresse à tous (s’il n’est pas accessible à l’achat pour tous, il l’est en prêt par l’intermédiaire des bibliothèques notamment). Donc pour démystifier tout de suite le snobisme supposé autour de l’objet livre, je crois au contraire qu’il n’est pas plus populaire que ce très ancien médium.

      En ce qui concerne "Jeanne", il est une bande dessinée aux codes narratifs peu habituels, suffisamment différents de l’usage pour qu’il puisse être difficile pour certains à le classer dans un genre plutôt qu’un autre. Le fait qu’il y ait un fil rouge (l’écoulement du temps) ne suffit pas à dire qu’il s’agisse d’une bande dessinée mais le fait qu’il n’y ait pas d’ellipes ni de bulles laisse perplexe.

      Mon opinion est que cet album est une bande dessinée à la narration réalisée en voix off, proche des bandes du début du siècle mais sans dialogue et dont le gaufrier parfait de 4 cases par page est un indice supplémentaire pour le qualifier de bande dessinée.

      Pour conclure et vous donner raison il s’agit d’abord d’une bande dessinée mais que sont les bandes dessinées à part des livres ?

       :-)

      Répondre à ce message

      • Répondu par Jean-Pierre75 le 14 juillet 2007 à  09:17 :

        Intéressante précision... Mais moi - je suis curieux je sais - je me demande qui vous êtes, mystérieuse Marie M : êtes-vous auteur de bande dessinée ? ce nom sonne comme un pseudo... Que faites-vous d’autre en dehors de Actua bd ? où peut-on vous lire ?

        Répondre à ce message

  • Jeanne pour tous
    16 juillet 2007 15:39, par Koppi

    Moi ce que je trouve bien dans ce projet, c’est l’idée de rendre Jeanne d’Arc aux français, un peu comme l’a fait à sa manière Ségolène dans sa campagne. Et refuser la confiscation des symboles (Jeanne d’Arc, la Marseillaise) par l’extrême-droite.

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    18 juillet 2007 08:10, par Katia

    Nostalgique de quoi ?

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    7 septembre 2007 13:52, par Juanito Luz

    a quand la traduction vers espagnol de le album Jeanne ? ici beaucoup les jeunes auteurs francais sont deja publies... un salut amical du lector espagnol de Actua bd.

    Répondre à ce message

  • Jeanne - par Olivier Bramanti - Carabas
    23 novembre 2007 23:25, par Muriel

    Je trouve qu’on ne parle pas assez de cet album, peut-être parce que c’est chez un petit éditeur ? moi j’ai beaucoup aimé en tout cas !

    Répondre à ce message