Jojo au pensionnat - Jojo n°12 - Geerts - Dupuis

9 décembre 2002 0 commentaire
  • Ah! Jojo est de retour. Quelle joie! Nous retrouvons dans cet album un des héros préférés des enfants pour une histoire toujours aussi sensible et tellement agréable à lire.

Pauvre Mamy ! Obligée de se faire opérer de la hanche, elle doit rester quatre semaines en convalescence loin de sa maison et de son petit Jojo.
Pauvre Jojo ! Afin de ne pas manquer l’école, il est obligé, pendant un mois, d’aller vivre dans un pensionnat à la grande ville. Mais lorsque l’on découvre que son école peut toujours faire office d’internat, tout change : le petit bonhomme va résider au-dessus de l’école n° 5 et cohabiter avec Monsieur le Directeur.
Pauvre directeur ! Quatre semaines avec un tel pensionnaire, il peut dire adieu à sa tranquillité. Et quand toute la classe, jalouse de ce statut particulier, commence à s’inviter, les ennuis ne font que commencer !

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

André Geerts parvient toujours à nous faire verser une larme sans tomber dans la mièvrerie. Il réussit à dépeindre avec une poésie et un humanisme rares le monde de l’enfance, avec ses petites peurs, ses grandes joies, ses inquiétudes et ses préoccupations. A l’extrême opposé de l’excellent Titeuf, qui doit pourtant avoir le même âge que notre héros, cette série donne un air frais, délicieux, à la bande dessinée pour enfants. Et régale aussi les adultes, qui ne sont jamais que des anciens enfants ou des parents actuels. C’est un très bel album à offrir à tous, petits et grands, sans hésitation
aucune.

Lire un extrait

  Un commentaire ?