Jojolion T2 & T3 - Par Hirohiko Araki - Delcourt/Tonkam

4 avril 2017 0 commentaire
  • Toujours en quête d'identité, notre héros poursuit son enquête sur le mystérieux Kira tout en étant accueilli par une famille qui ne semble pas tout à fait étrangère à sa situation. Le mystère et l'étrangeté s'épaississent au sein d'une formule qui continue de se révéler gagnante !

Retour à Morioh, ville côtière qui a subi en 2011 un terrible tsunami. Après cet évènement tragique un étrange mur, baptisé « mur aux yeux », est apparu le long de la côte. Puis peu de temps après, enterré au pied de ce mur, est découvert un jeune homme nu et amnésique… doté de quatre testicules !

Jojolion T2 & T3 - Par Hirohiko Araki - Delcourt/Tonkam

C’est sur cette base étrange que débute Jojolion. Hirohiko Araki y mêle également des références à la partie quatre, Diamond is Unbreakable, réutilisant par exemple le nom de la ville et plusieurs autres noms bien connus des lecteurs de longue date de Jojo’s Bizarre Adventure.

Dans ces deux nouveaux tomes Josuke, notre amnésique baptisé par celle qui l’a trouvé, Yasuho, poursuit ses recherches avec pour seul indice un nom : Yoshikage Kira. C’est ainsi qu’avec Yasuho ils se présentent à l’appartement du dénommé Kira et y découvrent une femme nue, retenue prisonnière dans la salle de bain !

Cependant les apparences sont trompeuses et la véritable menace se trouve en réalité dans l’appartement du dessus : un individu doté du pouvoir de posséder les gens s’ils se blessent à un membre ! Le tome deux s’ouvre sur la suite et la fin de ce combat, avec un adversaire qui en fin de compte ne sait pas grand-chose de Kira, en dehors qu’il était médecin de bord.

La nouvelle famille de Josuke
© 1986 by Hirohiko Araki / SHUEISHA Inc.

Puis nous avons droit à la présentation de la famille Higashikata chez laquelle Josuke va désormais vivre. Une mise sous tutelle étrange car le père de famille semble un s’intéresser d’un peu trop près à notre héros pour que ce soit complètement innocent.

Nous avons ainsi : le père, très accueillant et ouvert, le fils aîné marié et avec un enfant, la fille aînée qui fait du mannequinat, la cadette qui a des problèmes de vue et enfin le cadet qui déteste Josuke car il est amoureux de Yasuho ; sans oublier la domestique mais par contre aucune trace de la mère !

Un lien est établi avec la partie précédente via l’activité de la famille. En effet elle a fait fortune dans le commerce de fruits depuis que leur ancêtre a remporté la Steel Ball Run ! Si on ajoute les origines de la famille Kira qui nous sont dévoilées et nous ramènent également à Steel Ball Run, la boucle est pour ainsi dire complète et ancre définitivement Jojolion comme une « suite » de Steel Ball Run.

L’ensemble de ces deux tomes, outre cette présentation, se consacre à deux nouveaux combats dans une forme qui suit la tradition de la série, à savoir un mélange de quotidien détourné et de stratégie exacerbée.

Josuke se faisant voler un souvenir !
© 1986 by Hirohiko Araki / SHUEISHA Inc.

C’est d’abord Daiya, la cadette, qui a jeté son dévolu sur notre héros qui entre en scène. Elle a bien l’intention de faire obéir Josuke grâce à son pouvoir qui dérobe les souvenirs si on se montre déloyale envers elle !

Mais le plus étonnant pour les lecteurs vétéran, c’est de voir cet affrontement se placer sous le signe de la romance et de la sensualité, avec certains plans osés pour le mangaka ! Ensuite nous embrayons sur une folle course-poursuite en ville, où Josuke se trouve confronté à un GPS qui lui donne d’étranges instructions et à un motard qui le poursuit !

Toujours aussi efficace, que ce soit dans la gestion du suspense, la construction d’affrontements étranges et décalés, sublimés par des planches et une narration qui saisissent avec succès une sorte d’impressionnisme du bizarre, ce Jojolion poursuit un démarrage assez formidable qui ne fait décidément pas démentir la réputation « culte » de l’œuvre d’Hirohiko Araki !

UN GPS indiquant toujours un chemin détourné : pourquoi ?
© 1986 by Hirohiko Araki / SHUEISHA Inc.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?