Joker Danny T1 - Par Moss & Old Xian - Urban China

11 juin 2015 0 commentaire
  • Une petite cité comme tant d’autres, avec ses orphelins, ses voleurs, ses ivrognes et sa légende urbaine : un mystérieux arlequin, facétieux et insaisissable, qui aime évidemment jouer des tours aux habitants. Un premier tome mystérieux et intrigant.

Ce premier tome de Joker Danny, manhua [1] publié depuis 2014 en Chine, se présente en deux parties distinctes et joue la carte du mystère, ne dévoilant pour le moment son scénario uniquement par allusions.

Ainsi, dans la première partie, le lecteur suit différentes histoires indépendantes, se déroulant dans une même ville et mettant en scène certains de ses habitants aux prises avec un arlequin doté, a priori, de pouvoirs magiques.

Corrigeant les erreurs des habitants ou les emportant dans des voyages oniriques, ce « Joker Danny » semble jouer le rôle d’ange gardien auprès des laissés-pour-compte.

Une fois cette mise en ambiance achevée, nous basculons a proprement parler dans le récit principal, opérant un retour arrière de quelques années. L’histoire tourne autour d’un jeune orphelin facétieux, d’une étrange maladie qui décime des villes entières et d’un peintre aux dons improbables.

Joker Danny T1 - Par Moss & Old Xian - Urban China
© Urban China

Difficile de se faire une idée précise du lieu où le récit désire nous entraîner. L’étrangeté et la mélancolie prédominent dans une ambiance au style, il faut bien le reconnaître, relativement réussi et accrocheur, entre rêve et réalité cruelle.

Le dessin de Old Xian (une dessinatrice), aux traits fins et précis, confère à l’ouvrage un style global manga qui ne devrait pas désarçonner les amateurs de manga et d’animé. La colorisation joue dans un registre codifié plutôt simple mais s’avère efficace, avec des couleurs chatoyantes et des jeux d’ombre et de lumière convaincants.

Un premier tome qui prend donc le parti du mystère et cherche à intriguer le lecteur. L’ensemble se révèle réussi, avec un dessin et une narration fluides, mi-poétique, mi-dramatique, qui devrait plaire aux amateurs d’intrigues à recomposer.

© Urban China

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Joker Danny T1. Par Moss (scénario) & Old Xian (dessin). Traduction Bertrand Speller. Urban China. Sortie le 22 mai 2015. 152 pages. 12,00 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre présentation des éditions Urban China.

[1Bande dessinée chinoise.

  Un commentaire ?