Joker War T.1 - Par James Tynion IV - Guillem March & Tony Daniel & Collectif - Urban Comics

2 janvier 2021 0 commentaire
  • Après le Batman de Tom King, James Tynion IV prend le relais avec grâce et dynamisme. "Joker War" s'annonce brillant. Ce premier opus du nouveau cycle envoûte par son rythme soutenu et une qualité graphique saisissante. Indéniablement, l'une des séries du catalogue Urban Comics à suivre de près !

De plus en plus esseulé, Batman vit des moments pénibles suite à la dissolution de son équipe d’alliés et la perte de son emprise sur Gotham City. Les séquelles des blessures qu’il a reçues de la part de Bane sont lourdes. Il est face à lui même, plus mystérieux que jamais mais bien plus impulsif.

Son ennemi de longue date, le Joker, souhaite marquer un grand coup : en le ruinant financièrement, en lui dérobant son immense fortune et par la même occasion, l’entreprise Wayne.

Pour cet épisode, James Tynion IV prolonge l’oeuvre de Tom King dans le précédent arc Batman Rebirth, dans lequel Le Chevalier noir avait pour ainsi dire tout perdu, jusqu’à la confiance de son majordome de toujours. Cette nouvelle saga intitulée Joker War dévoile un Bruce Wayne usé, à bout de souffle, mais encore diablement efficace quand il s’agit de mettre KO ses adversaires.

Pour Batman, un temps d’adaptation est requis. Alfred Pennyworth est décédé et Lucius Fox, un Afro-américain stylé le remplace qui lui concocte un nouveau véhicule "le nightclimber", capable entre autres de grimper sur les murs... Autre changement de taille : le commissaire Gordon, hors-course, est remplacé par un commissaire Bullock à l’apparence patibulaire. Le scénariste creuse avec soin la personnalité de ces nouveaux protagonistes et, chose remarquable, ils se fondent parfaitement dans l’univers du Chevalier noir.

Le Joker quant à lui est accompagnéd’une nouvelle partenaire déjantée du nom de Cheshire alias Punchline, qui donne, à plus d’une reprise, du fil à retordre à Batman, faisant preuve de prouesses acrobatiques pour le moins fantaisistes. Un premier rôle féminin qui a de l’avenir...

Joker War T.1 - Par James Tynion IV - Guillem March & Tony Daniel & Collectif - Urban Comics
©Tony Daniel / Urban Comics

Cette nouvelle saga est également marquée par des séquences pour le moins violentes. James Tynion IV a voulu marquer les imaginations d’entrée de jeu misant sur ces moments forts alliant dynamique constante dans l’action à une intrigue magistralement ficelée.

Une trame particulièrement bien mise en lumière par un style graphique original, en dépit de la dizaine de pages d’introduction signée Victor Ibanez & Riley Rossmo compense ce faux pas de départ. Un trait somptueusement travaillé, aux couleurs sombres, au diapason d’un récit qui se veut à la fois tragique, grinçant et cocasse.

Le duo d’artistes Carlo Pagulayan- Guillem March lui succèdent, offrant eux aussi un spectacle visuel de haute voltige notamment la séquence où Catwoman vérifie sous une pluie battante si le cadavre du Joker est dans sa tombe... Mais la palme revient certainement à Jorge Jimenez au trait ultra précis déjà remarqué sur Super Sons et sur Superman Rebirth en accord total avec un fil conducteur qui, d’entrée, fait mouche. Prometteur.

©Guillem March / Urban Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?