José-Louis Bocquet, le nouveau timonier d’Aire Libre

24 août 2006 5 commentaires
  • Nommés le 29 mai dernier à la suite des départs de MM. Kennes et Gendrot, M. Robert Baert, directeur général de Dupuis, et M. Eric Verhoest, son directeur éditorial, viennent de désigner M. José-Louis Bocquet pour prendre la direction de la prestigieuse collection Aire Libre.

Suite au licenciement de Claude Gendrot, l’ancien directeur éditorial des éditions Dupuis, la collection Aire Libre se retrouvait sans responsable éditorial. Lancée par Philippe Vandooren, puis développée par Claude Gendrot, dans le but d’élargir le catalogue des éditions Dupuis à la bande dessinée adulte, mais aussi d’apporter aux auteurs un champ d’expression pour des expériences graphiques et scénaristiques moins "formatées", la collection Aire Libre était devenue, au fil des ans, une référence. Au sommaire de son catalogue, on trouvait aussi bien Hermann, que Jean-Philippe Stassen, Blutch, Baudoin ou Frank.
Récemment nommés, Eric Verhoest et Robert Baert viennent de publier un communiqué annonçant la désignation de José-Louis Bocquet au poste d’éditeur de la collection Aire Libre. Il entre en fonction le 1er septembre et partagera son temps entre Marcinelle et Paris.

José-Louis Bocquet, le nouveau timonier d'Aire LibreNé à Neuilly sur Seine, le 28 août 1962, ce journaliste d’origine française et belge (une branche de sa famille venant de Charleroi), est loin d’être un inconnu dans le monde de la bande dessinée. Il en a fait tous les métiers : vendeur à la librairie Temps Futurs à Paris ; scénariste, il fait ses débuts dans Métal Hurlant et L’Echo des Savanes en écrivant des scénarios pour Serge Clerc (Mémoire d’un Espion, Arno (Anton Six et Kriegspiel), Max (Panzer Panic), Biard (38ème Parallèle) et Franz (Mémoire d’un 38) avant de se faire connaître avec Le Privé d’Hollywood (avec la collaboration de François Rivière, pour Philippe Berthet), Dorian Dombre (pour Francis Vallès), Les Aventures d’Hergé (avec Jean-Luc Fromental, pour Stanislas) [1] et plus récemment Frère de Lait (pour Andreas Gefe) (on lui compte aussi une tentative de reprise de Jerry Spring pour Alpen, avec Franz au crayon). En 1997, José-Louis Bocquet cosignait avec Marie-Ange Guillaume, une biographie consacrée à René Goscinny. Romancier, il a écrit de nombreux policiers pour la « Série Noire », pour les éditions du Masque et chez Buchet-Chastel.

Journaliste, il a collaboré comme spécialiste de la BD à de nombreuses revues et a notamment été le rédacteur-en-chef adjoint de Salut les Copains et l’animateur d’émissions de télé pour TF1. Ce passionné de cinéma a consacré plusieurs ouvrages à ce sujet, entr’autres à propos de Georges Clouzot et de Georges Lautner. Il est également l’auteur de deux ouvrages sur la musique Rap.

Comme éditeur, il n’a pas 18 ans quand il participe à la création de l’éphémère label Bédérama qui compte néanmoins André Franquin (Cauchemarrant) à son catalogue. José-Louis Bocquet a également été chargé du suivi éditorial de Dupuy & Berbérian (Monsieur Jean) et de Frank Margerin pour le compte des Humanoïdes Associés, juste après son rachat par Fabrice Giger à Hachette. On lui doit aussi la publication du recueil d’entretiens de François Rivière : Edgar P. Jacobs ou les entretiens du Bois des Pauvres aux Editions du Carabe.

La sortie de du T2 de Muchacho sera
l’un des grands événements de l’automne.

Les auteurs d’Aire Libre peuvent donc compter sur un homme d’expérience, ouvert à l’expérimentation tout en étant un fin connaisseur de la BD franco-belge classique, susceptible de relever les défis de la bande dessinée d’aujourd’hui. Le profil idéal en quelque sorte.

(par Nicolas Anspach)

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : José-Louis Bocquet. Photo : DR (c) Dupuis.

[1Un album qui ressortira l’année prochaine dans une version considérablement augmentée, à l’occasion du centenaire d’Hergé.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • pas à dire, ils s’en sortent bien. Deux poids lourds qui traînent dans le milieu de la bd depuis de nombreuses années qui se retrouvent au comité éditorial.
    Espérons maintenant pour les auteurs que les conditions de travail et leurs contrats ne souffriront pas.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Nick Tyler le 25 août 2006 à  13:36 :

      Comme le mentionne l’article, José Louis Bocquet possède le "profil idéal" pour Dupuis et Aire Libre.
      Pour ma part, j’ai toujours apprécié le dit José-Louis en tant qu’éditeur ou scénariste.
      Je ne peux donc qu’espérer qu’il s’en sorte bien. Et peut-être, proposer à Stanislas un Aire Libre ?
      On peut y croire.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 25 août 2006 à  18:28 :

        Je crois que Bocquet est aussi membre du Comité de sélection d’Angoulême : n’est-ce pas un problème pour les futurs Prix ?

        Répondre à ce message

        • Répondu le 10 septembre 2006 à  13:29 :

          Non, le comité de sélection a été partiellement modifié : José-Louis Bocquet et Thierry Bellefroid n’y figurent plus. Ils sont remplacés par Monique Younès et Jean-Pierre Mercier

          Répondre à ce message

  • > José-Louis Bocquet, le nouveau timonier d’Aire Libre
    24 août 2006 20:25, par Klarelijn

    Dupuis prend des allures de "dream team" pour les amateurs de ligne claire. Après Eric VERHOEST, voici José-Louis BOCQUET qui arrive à Marcinelle. Et l’on se prend à rêver de belles bandes dessinées de Serge CLERC, François AVRIL, Ted BENOIT, STANISLAS et j’en passe... sous la bannière Dupuis ! Vivement demain !

    Répondre à ce message