BD d’Asie

Jujutsu Kaisen T. 16 : Le Drame de Shibuya : Fermeture - Par Gege Akutami - Ki-oon

Par Marc Vandermeer le 7 octobre 2022                      Lien  
Après un arc assez long dédié au drame de Shibua sur plusieurs tomes, ce 16e opus voit enfin s’achever l’affrontement direct face à Suguru Geto à grands coups de renforts. Mais avant de plonger dans l’obscurité de son plan machiavélique, les exorcistes vont avoir un nouveau problème de taille à résoudre : éviter la peine de mort !

Suguru Geto, en couverture de ce tome, a plus d’un tour dans son sac. Après avoir envoyé ses émissaires combattre les exorcistes, il déploie toute son ingéniosité, mais également ses plans à l’échelle mondiale, pour tâcher d’en finir, quitte à dévoiler sa véritable identité. Il est plus déterminé que jamais à fonder un monde sans humain lambda !

Laissant Yuji et les exorcistes face à sa dernière invocation de taille, Suguru Geto disparaît pour laisser place à un nouveau danger. En effet, ayant enfermé Satoru Gojo dans "La lisière du supplice", il a également condamné Yuji à sa funeste sentence : la mort ! Sans son protecteur, notre héros n’a plus d’échéance et les bourreaux chargés d’en finir sont déjà sur le pied de guerre. Celui envoyé par la société des exorcistes, Yuta, et l’héritier présumé du clan Zenin, Naoya.

Jujutsu Kaisen T. 16 : Le Drame de Shibuya : Fermeture - Par Gege Akutami - Ki-oon
©Gege Akutami / Ki-oon

Autant dire que l’action reste au rendez-vous, abandonnant des monstres avides de sang pour d’autres, à l’apparence plus humaine. En effet, Yuta, engagé pour tuer Yuji et ses alliés, a tout d’un super-héros. Son entrée dans ce tome se marque par son geste bienveillant envers une petite fille sur le point d’être attaquée par un démon. Un jeune homme à l’allure sympathique, désinvolte, et pourtant presque aussi puissant que Satoru Gojo.

Naoya Zenin est, quant à lui, bien moins avenant. Ambitieux et calculateur, il est déterminé à exterminer quiconque se mettra entre lui et le 27e titre de chef de clan Zenin. En l’occurrence, Megumi Fushiguro, qui est expressément inscrit dans le testament de Naobito Zenin comme unique héritier si d’aventure Satoru Gojo devait être mort ou dans l’incapacité de prendre la moindre décision. Ce dernier enfermé dans la lisière des supplices, il ne reste à Naoya qu’une alternative : tuer son rival !

De la baston encore en perspective pour cette série qui se veut prolifique en techniques de combats, de magie et d’exorcisme avec un petit clin d’œil au maître actuel de l’horreur, Junji Ito expliqué par Gege Akutami lors d’une de ses nombreuses interludes au fil des tomes.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791032711811

PAR Marc Vandermeer  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD