Julia- Par Olson - Dynamite

29 mai 2016 2 commentaires
  • Reprise en album d'une série vintage des années 1980. Un savoir-faire à l'ancienne avec tous les stéréotypes qui vont avec. Un bon aperçu des soumissions à la mode dans la BD X de l'époque.

Lasse des travaux de la ferme, Julia saute dans le premier train pour Paris. Piégée par un souteneur local, elle subit une initiation complète avant de rejoindre, contrainte et forcée, un réseau de callgirls internationales. Commence alors une partie de cache-cache avec ses geôliers, Julia tentant régulièrement de leur échapper, tout en subissant au gré de ses voyages divers assauts semble-t-il pas si désagréables.

Refrain connu, cet album aligne des situations de domination où la victime finit toujours par hurler son plaisir malgré le sadisme et les perversions de ses amants éphémères. Un genre très à la mode dans les années 1980 naissantes, quand nombre d’auteurs francophones, souvent venus de la BD classique –c’est le cas d’Olson- en rajoutaient dans la provocation pour coller aux attentes des revues.

Ces aventures en trois volumes, parues successivement chez Sex Bulles puis BD X SM, s’échelonnent de 1980 aux années 2000. Curieusement, si le style s’est affiné, dans un classicisme familier, le scénario n’évolue pas d’un pouce, enchainant les scènes de sexe forcé puis accepté, un peu lassant à la longue. D’autant qu’à cette époque, le créneau est plutôt encombré, avec les œuvres d’Arcor, Coq et autres Chris, qui certes arriveront plus tard, mais avec des inspirations similaires.

On pourra tout de même ricaner en tournant les pages face à des dialogues plus que stéréotypés, un mélange de vannes argotiques et d’échanges salaces mais distingués. Somme toute très similaire au porno cinématographique qui allait connaître un déclin rapide dès le milieu des années 1980.

Julia- Par Olson - Dynamite

(par Guido BACRI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

RÉSERVÉ A UN PUBLIC AVERTI

- Commander l’album sur Amazon.fr ou sur FNAC.com

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • un avis...
    29 mai 2016 15:49, par Bernard Joubert

    Une correction dans les dates et la chronologie. Olson a commencé "Julia" en 1994 (dans Bédé X n° 73), soit plusieurs années après le début des "Docteur Sex" d’Arcor en 1989 (dans "Bédé adult’" n° 107). Déjà, lors de leur parution dans les années 1990, ces séries avaient des scénarios démodés et risibles, paresseusement pompés (hum !) sur le porno de sex-shop des années 1970. Deux solides dessinateurs réalistes, capables de cases épatantes, mais qui se contentaient malheureusement d’illustrer des clichés.
    Coq fera un peu mieux, moins vieillot, s’inspirant du porno gonzo. Et Chris, qui les précéda tous (débutant dans "Bédé adult’" en 1984) fut très en-dessous de ces trois autres. Rien à sauver chez lui.

    Répondre à ce message

  • Julia- Par Olson - Dynamite
    29 mai 2016 19:34, par Mister XY, jeune homme ambitieux !

    En tout cas, la page présentée est bien sage, et les dialogues assez normaux. Pas d’humour à la Elvifrance de Biélec, pas de vulgarité salace....

    Répondre à ce message