Newsletter ActuaBD

Jungle Urbaine – Par Viozat, Kmixe et Dema-Loiz – Editions Jungle

  • Récit de survie post-apocalyptique qui cible le jeune public, "Jungle urbaine" tente de se démarquer par son propos antimilitariste et ses personnages ados qui doivent apprendre à coopérer en milieu hostile, à la manière du célèbre "Seuls" (Dupuis). Wired et Hélène, deux jeunes Parisiennes qui se sont rencontrées fortuitement, parviendront-elles à s’allier et surmonter leurs différences pour lutter contre les sombres projets du M.A.N. ?
Jungle Urbaine – Par Viozat, Kmixe et Dema-Loiz – Editions Jungle
© Editions Jungle

Jungle veut plaire à un public large, et place sa confiance en de jeunes auteurs qui se cherchent encore un style et sont prêts à tout donner pour se faire une place au soleil. Mais si Jungle se veut spécialisé dans la BD qui donne la banane, les éditeurs parisiens publient aussi parfois des histoires plus sombres, qui, si elles reprennent des ingrédients connus et se contentent de les mélanger, procurent au moins un plaisir éphémère. C’est le cas de cette Jungle urbaine scénarisée par Sébastien Viozat, amateur de cinéma et de littérature de genre, dont les idées trouvent leur aboutissement dans les illustrations de l’artiste Kmixe.

Dans un Paris du futur (pas si lointain), une catastrophe écologique majeure a infesté la capitale de plantes grimpantes. Les humains sont regroupés dans des camps, ou plutôt maintenus otages par une force militaire brutale appelée le M.A.N. Hélène et Wired, deux amies d’infortune, survivent tant bien que mal alors que la première cherche son frère et la seconde veut dévoiler les exactions commises par l’organisation.

© Editions Jungle

Le lecteur n’a pas le temps de réfléchir qu’il est immédiatement embarqué dans cette aventure où se succèdent les scènes d’action et de fuite à un rythme infernal. C’est l’un des plus gros points faibles de ce récit qui ne prend pas son temps et mise sur des codes trop bien établis : apocalypse verte, héros modernes, dystopie militarisée..., pour se concentrer sur les décors et les situations qui elles sont justement explosives et assez divertissantes, il est vrai.

Quelque part entre Seuls, The Last of Us et Le Labyrinthe, Jungle urbaine est une bonne entrée en matière édulcorée vers ces univers, sans grosse fulgurance.

(par Auxence DELION)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
Newsletter ActuaBD