Comics

King Spawn T. 1 - Par Todd McFarlane & Sean Lewis - Javi Fernandez & Marcio Takara - Delcourt Comics

Par Marc Vandermeer le 7 octobre 2022                      Lien  
Le monde est sujet à des catastrophes sismiques sans précédent dues à la fermeture de la passerelle liant le ciel et l'enfer. Les hordes de démons emprisonnés règnent en légion. Sans rien à envier à ses prédécesseurs, "King Spawn" démarre à cent à l'heure, pour le plus grand bonheur des adeptes de la franchise.

Les zones frontières entre le ciel et les enfers sont dorénavant scellées, aucun ange ni démon n’est capable de rejoindre la Terre. Sauf pour ceux déjà sur place, contraints d’y rester, prenant l’apparence de Monsieur tout le monde pour se fondre dans la masse. En chasse perpétuelle, Spawn les traque sans relâche. Principalement sur l’île d’Oméga, là-même où il a affronté l’Oméga Spawn.

Par ailleurs, de nombreux et terrifiants désastres climatiques se produisent aux quatre coins de la Terre, pour lesquels les sismologues ne parviennent hélas à aucune explication cohérente. Un tel déferlement d’énergie est sans précédent dans l’Histoire de l’Humanité. Il va sans dire que les forces des ténèbres emprisonnées sur Terre en sont la cause et que sans réaction imminente, la Terre est vouée au désastre.

Il était attendu au tournant. Comme annoncée précédemment lors de l’intégrale des 30 ans de Spawn, King Spawn est l’une des 3 nouvelles sagas de la franchise, à l’instar des futurs Gunslinger Spawn & The Scorched - L’Escouade infernale. De quoi permettre à l’univers concocté par Todd McFarlane de prendre encore une autre dimension, s’étalant sur plusieurs années avec autant de nouveaux créateurs talentueux que possible.

King Spawn T. 1 - Par Todd McFarlane & Sean Lewis - Javi Fernandez & Marcio Takara - Delcourt Comics
©Javi Fernandez / Delcourt Comics

L’entame de ce premier tome de King Spawn régalera les fans qui peuvent, pour l’occasion, retrouver différents protagonistes de la licence tels que Cogliostro (Spawn Renaissance T. 10) ; Oméga Spawn ou encore Billy Kincaid.

Sur l’île d’Oméga, Spawn tombe dans le piège sournoisement fomenté par Disrupteur qui l’emprisonne au sous-sol avec un autre détenu, le Spawn Pistolero. Ils ne doivent leur salut que par l’intervention de Cog et le symbiote de Spawn déclenchant une puissante frappe grâce à sa cape.

Notons que Todd McFarlane & Sean Lewis empilent les séquences d’action à un rythme particulièrement soutenu. L’ensemble se veut habilement soigné et haletant bien que de solides bases sur l’univers de Spawn soient plutôt requises. Dans le cas contraire, le néophyte savourerait les enchainements rythmés, mais sans concrètement profiter pleinement de tous les protagonistes présents sur l’échiquier.

Au-delà de l’aspect du genre super-héros, le duo de scénaristes questionnent sur des thématiques liées à l’actualité telles que le réchauffement climatique, le sommet annuel du G20, les catastrophes naturelles sans précédent ou encore, et non des moindres, l’effet de panique causée parfois à tord par les réseaux sociaux. Sans oublier un petit côté "fin du monde", quelque peu à limage de notre société actuelle.

Ce 1er opus de King Spawn se savoure tel un met de choix, le lecteur se prenant facilement au jeu du chat et de la souris. La tension palpable s’accentue au fil des chapitres de quoi tenir le lectorat en haleine sans peine. Une trame qui captive grâce notamment à une succession rapide de séquences courtes et à des interconnections habiles entre les différents protagonistes, tous reliés de près ou de loin au personnage d’Al Simmons.

©Marcio Takara / Delcourt Comics

Bien que la partie graphique aligne trois dessinateurs, c’est essentiellement Javi Fernandez qui monopolise la quasi-totalité des chapitres, en dehors du prologue dessiné par Jim Cheung ainsi que Marcio Takara pour l’interlude. Tous les trois évoluent dans un même registre avec un trait agressif, survolté, truffé de nombreux détails pour le moins impressionnants.

Avec son graphisme excentrique, Javi Fernandez confère une certaine profondeur émotionnelle à ses protagonistes et cela en dépit des nuances ternes, sombres et redondantes. Certaines planches centrées sur un effet psychédélique sont totalement hypnotiques créant une sensation de claustrophobie austère et menaçante mais particulièrement gratinée.

Et enfin, la colorimétrie signée Fco Plascencia & Peter Steigerwald couvre le bal de la cérémonie dans un éventail jubilatoire. Bien qu’une majorité de planches se déroulent dans la pénombre, les effets de lumière jaillissent avec brio, permettant au lecteur de déguster les moindres détails.

Bref, ce 1er opus se démarque non seulement par sa folie scénaristique mais également par son originalité graphique. Quiconque s’assoit sur le trône vide de l’enfer en devient le roi ; une place de premier choix convoitée par plus d’un !

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782413049555

King Spawn Delcourt ✍ Todd McFarlane ✍ Sean Lewis ✏️ Marcio Takara ✏️ Javi Fernandez ✏️ Jim Cheung à partir de 17 ans Super-héros Etats-Unis 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
PAR Marc Vandermeer  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Newsletter ActuaBD