Knights of Sidonia – Tome 1 – Par Tsutomu Nihei – Glénat

Par Vincent GAUTHIER 23 février 2013 
Errant dans l'espace depuis plus de mille ans, l'humanité lutte pour sa survie face à des ennemis qui l'ont déjà terrassée. Un jeune homme semble amener à bouleverser cette infinie bataille et à renverser l'ordre des choses.

L’humanité a bien failli s’éteindre il y a plus d’un millénaire. Pour échapper au cataclysme les survivants se sont réfugiés dans d’immenses vaisseaux spatiaux. Mais toujours poursuivis par les destructeurs de la planète bleue, ils ont du progresser physiquement et intellectuellement. Au cœur d’un de ces engins, est né et a vécu Tanizake Nagate. Après avoir veillé sur l’agonie de son aïeul, il part en quête de nourriture. C’est alors qu’il va, après avoir brisé l’interdiction parentale, rencontrer d’autres habitants de cet endroit. Assez vite intégré, il est repéré pour devenir pilote d’une sentinelle.

L’auteur de Blame met en scène le récit d’une civilisation détruite qui cherche à survivre. Dans l’antre de leurs vaisseaux, les humains ont fait des pas de géant dans les sciences. Capables de contrôler le clonage, l’hybridation ainsi que la photosynthèse, ce peuple de réfugiés a pratiquement réduit à néant les pratiques de reproduction sexuée et fait disparaître l’acte de se nourrir. Au milieu de cette explosion technologique, Nagate semble une relique du passé.

Source d’inspiration technologique à visée meurtrière, où des générations de combattants se succèdent, ces "humains" ne semblent demeurer que pour la tache qui leur est assignée. Tsutomu Nihei ne se contente pas d’un simple manga de mécha et essaie de se tirer d’un certain classicisme, malgré quelques incohérences.

Dans une atmosphère "steampunk" crédible, aux architectures remarquables, la texture du trait est dense et les visuels profonds. Les scènes de batailles dénotent de cette atmosphère de clarté. Trop brouillonnes, malgré le sentiment de maîtrise ressenti, elles sont presque un frein à la bonne lecture de l’ensemble.

Un premier tome assez étrange qui met en place quelques éléments, mais laisse en suspens l’histoire de la colonie et le passé de Nagate. Clair et mystérieux, on attend le développement du récit dans les prochains tomes.

(par Vincent GAUTHIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

Glénat
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Vincent GAUTHIER  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD