L’Âge du fer – Par Gébé – L’Association

28 octobre 2009 0 commentaire
  • Suite de la réédition de l’œuvre de {{Gébé}} par {L’Association}. {L’Âge du fer} ou l’antithèse de {L’An 01} . Une merveille de poésie fataliste.

Imaginez, l’âge du fer. Pas de textiles, pas de légumes, pas de cuir, pas de viande : juste du fer. Un monde hérité de la révolution industrielle, un monde dont Gébé était l’enfant. Tel est l’incroyable Âge du fer de ce grand auteur méconnu, disparu en 2004.

Poétiques, politiques, cruelles. Trois épithètes qui résument bien la couleur de ces pages en noir, blanc et fer parues dans le mensuel Hara-Kiri entre 1977 et 1982. Gébé, pilier de Charlie Hebdo, a produit une foule de dessins pour la presse. Mais assurément, sa bande dessinée la plus connue est l’An 01 [1], livre d’une utopie, livre-phénomène et témoin d’une époque révolue.

On peut dire sans ambages que si l’An 01 était porteur d’espoir, L’Âge du fer est totalement désespéré. Parce que Gébé imagine tout à l’excès, et en bon commentateur politique se pose la question : « et si c’était pire ? ».

Trente ans plus tard, on rit jaune en lisant Gébé. Heureusement ses prévisions métalliques étaient fausses : son livre ne rouille pas sous nos esclaffements. Mais sommes-nous pour autant tirés d’affaire ?

L'Âge du fer – Par Gébé – L'Association
Un extrait de "L’Age du fer"
© Gébé - L’Association

Comme toujours, L’Association fait paraître un livre impeccable, fidèle à la réputation d’excellence qui est la sienne dans ses travaux de mise en valeur du patrimoine de la bande dessinée. On n’a pas Jean-Claude Forest, Charlie Schlingo, Francis Masse ou Chris Ware a son catalogue par hasard.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Amazon ou à la FNAC

[1portée au cinéma en 1973 par Jacques Doillon. Le film attira 500.000 spectateurs en 17 semaines d’exclusivité à Paris.

  Un commentaire ?