"L’Année de la comète" (Éditions 2024) : la profusion graphique de Clément Vuillier

1er juin 2019 0 commentaire
  • Un comète traverse le ciel, sans même toucher la planète. Mais le monde en est transformé, sans doute sous son influence. C'est cette transformation dantesque et spectaculaire que nous donne à voir Clément Vuillier dans un grand et beau livre édité par 2024. Un récit muet et exubérant, aux images chaotiques et impressionnantes.

Venue du fond des âges et de la galaxie, une comète illumine le ciel. À une vitesse folle, elle suit une trajectoire connue d’elle seule et qu’il semble impossible de perturber. Est-ce la Terre qu’elle frôle ou une autre planète ? S’agit-il d’une comète observée par les astronomes ? Sommes-nous il y a plusieurs milliards d’années dans le passé ou anticipons-nous sur un avenir inatteignable pour l’homme ?

"L'Année de la comète" (Éditions 2024) : la profusion graphique de Clément Vuillier
L’Année de la comète © Clément Vuillier / Éditions 2024 2019

Clément Vuillier ne donne absolument aucun indice dans L’Année de la comète. Hors du temps et sans être humain, sa bande dessinée se déroule comme un ensemble de visions écrasantes, magnifiques et effrayantes. En une année, supposons-nous, la planète qu’il nous décrit se transforme radicalement. D’abord de pierre et de glace, elle devient d’eau et de feu après avoir été une jungle d’une luxuriance sans équivalent.

Ses transformations sont probablement dues, supposons-nous encore, à l’influence de la comète. Au fur et à mesure qu’elle se rapproche, les phénomènes planétaires s’accentuent. Avalanches et effondrements rocheux, orages et raz-de-marée, éruptions et bouillonnements rythment la mutation, provoquant un chaos à la fois destructeur et fertile. Tous les éléments s’entrechoquent, s’entremêlent et fusionnent en un magma palpitant dont l’ordonnancement reste mystérieux.

L’Année de la comète © Clément Vuillier / Éditions 2024 2019

Chaudron originel ou fin du monde ? L’atmosphère est la même. S’il y avait une âme pour vivre tout cela, elle se sentirait minuscule. Le lecteur lui-même se sent petit et comme noyé dans cet océan de matière sans cesse mouvant. Outre son sujet et son ambiance, le format du livre n’y est pas pour rien. Il faut de la place pour l’ouvrir et le manipuler, pour s’immerger dans sa lecture et en apprécier les variations. Les Éditions 2024 affectionnent d’ailleurs ce type d’ouvrage, qui demande à être déployé pour être apprécié.

L’Année de la comète © Clément Vuillier / Éditions 2024 2019
L’Année de la comète © Clément Vuillier / Éditions 2024 2019

Mais l’architecture de L’Année de la comète est structurée avant tout par le dessin de Clément Vuillier. Ample et pourtant minutieux, foisonnant et complexe, il excelle à créer la multitude et à provoquer le mouvement. Réalisé à l’encre sur papier, dans le même format que celui proposé par l’édition, avant d’être colorisé numériquement, il oblige le regard à l’apprivoiser. Incroyablement denses, ses compositions demeurent lisibles, à condition que nous prenions le temps de nous attarder sur les motifs et les détails autant que sur les lignes de force et le sens général.

Si les dessins impressionnent par leur densité et leur complexité, leur association forme bien une séquence. Les enchaînements sont d’une grande fluidité, qu’il s’agisse de faire se succéder de grandes compositions sur des pages entières voire des double-pages ou plus rarement quelques dessins sur une seule page. Et l’ensemble forme alors un tout précisément encadré par l’arrivée puis le départ de la comète. Si la notion de temps reste cependant floue, c’est pour mieux concentrer l’attention du lecteur sur la succession des phénomènes telluriques et leur violence.

L’Année de la comète © Clément Vuillier / Éditions 2024 2019

Des dessins de Clément Vuillier se dégage une énergie fondamentale, brute et indomptable. Des paysages explosés de la planète à la surface explosive de la comète, tout est à l’état primordial. Nul créateur ne semble influer sur le devenir de ce maelström, mais tout paraît possible : une immuable stérilité comme la genèse d’une vie que plus rien n’arrêtera. N’est-ce pas cette contingence qui est à l’origine de notre humanité ?

Clément Vuillier, comme la comète de sa bande dessinée, détruit pour mieux créer. Il pulvérise la narration classique en s’affranchissant de repères spatio-temporels communs. Mais il crée une esthétique singulière où le fourmillement des détails contraste avec l’amplitude des images. Et prouve ainsi que le chaos ne mène pas forcément au néant.

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

L’Année de la comète - Par Clément Vuillier - Éditions 2024 - 28,5 x 38,2 cm - 48 pages couleurs - couverture cartonnée - reliure cousue, dos toilé avec marquage à chaud - parution le 19 avril 2019.

Consulter le site de l’auteur & lire quelques pages de l’ouvrage.

Lire un entretien avec l’auteur sur du9.org (par Gabriel Delmas, février 2019).

Lire également sur ActuaBD : Le Voyage céleste Extatique – Par Clement Vuillier – Editions 2024.

  Un commentaire ?