"L’Art ?" d’Eleanor Davis (Atrabile), de l’ironie à la fantaisie

28 novembre 2018 0 commentaire
  • Les Éditions Atrabile proposent la première traduction en français d'une bande dessinée longue d'Eleanor Davis. "L'Art ?" débute comme une fausse BD pédagogique et se poursuit comme un vrai conte moderne, dur mais poétique, mêlant fantaisie et réflexion sur l'art. Un petit livre réussi par une autrice qu'il faudra suivre attentivement dans les années à venir.

Qu’est-ce que l’art ? Comment distinguer des types d’œuvres, comprendre les intentions de l’artiste et décrypter les réactions du public ? L’autrice de bande dessinée et illustratrice nord-américaine Eleanor Davis [1] joue à faire croire au lecteur qu’elle répondra à ces questions. Et c’est bien le cas, mais d’une manière détournée et indirecte, fort éloignée des bandes dessinées qu’elle pastiche dans les premières pages de son livre.

L’Art ? commence sur un ton ironique et badin. En se moquant gentiment à la fois des poncifs largement entretenus sur l’art et des ouvrages de vulgarisation qui prennent leurs lecteurs pour des billes, Eleanor Davis écrit et dessine des pages légères et plaisantes où la finesse du trait, le minimalisme du dessin et les effets graphiques humoristiques répondent à de fausses définitions aussi lapidaires que sentencieuses.

Mais si les réponses sont volontairement artificielles, les questions sous-jacentes ne le sont pas et Eleanor Davis, même si elle feint de les laisser ensuite au second plan, ne les oublie jamais vraiment. Son ouvrage glisse en effet, de façon presque imperceptible mais de plus en plus certaine au fur et à mesure que le lecteur tourne les pages, dans un récit fantaisiste, hésitant entre merveilleux et réalisme. La dessinatrice s’attache alors à suivre un groupe de jeunes artistes. Ayant chacun leur particularité et leurs envies, ils se retrouvent néanmoins pour monter une exposition. Mais leur préparation est pour le moins bousculée...

Eleanor Davis s’amuse beaucoup dans L’Art ? [2]. Parodiant avec tendresse un monde qu’elle connaît bien - elle a étudié au Savannah College of Art and Design - et inventant des personnages décalés et lunaires, elle prend du recul sur la création artistique, son urgence et ses enjeux.

Donnant la priorité à la fantaisie de son récit, construit sur une trame presque onirique, elle dessine un conte qui renvoie chacun, artiste ou non, à une humilité nécessaire. Il faut se laisser porter par la poésie de son style et le rythme étrange de son écriture pour en apprécier toute la saveur.

Certains lui reprocheront le manque de détails et l’abus d’espaces vides. Ces éléments sont pourtant constitutifs de son graphisme et même de son ouvrage, en permettant au lecteur, grâce également à son trait souple, ses formes épurées et ses compositions originales, de lire avec aisance. De lire comme l’on respire un air vif et piquant, qui apaise le corps et éveille l’esprit.

"L'Art ?" d'Eleanor Davis (Atrabile), de l'ironie à la fantaisie
L’Art ? © Eleanor Davis / Atrabile 2018
L’Art ? © Eleanor Davis / Atrabile 2018
L’Art ? © Eleanor Davis / Atrabile 2018
L’Art ? © Eleanor Davis / Atrabile 2018

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

L’Art ? - Par Eleanor Davis - Atrabile - traduit de l’anglais (États-Unis) par Christophe Gouveia Roberto & Daniel Pellegrino (édition originale : Why Art ?, Fantagraphics Books, 2018) - 14 x 17 cm - 200 pages en noir & blanc avec une touche de couleur - couverture cartonnée - parution le 9 novembre 2018.

Consulter le site de l’autrice & son tumblr.

Lire un entretien avec l’autrice paru sur The Comics Journal (propos recueillis en avril 2018 par Jillian Tamaki, en anglais)

[1Seule une de ses bandes dessinées courtes avait jusque-là été traduite en français, pour le premier numéro de la revue Pandora (Casterman, 2016).

[2Son ouvrage a été récompensé cette année du Prix Ignatz du meilleur roman graphique.

  Un commentaire ?