L’Envolée Sauvage - T1 : La Dame Blanche - Par Galandon & Monin - Bamboo.

23 septembre 2006 0 commentaire
  • Chose rare pour le premier album de jeunes auteurs, la couverture du premier tome du diptyque de "L'Envolée Sauvage" attire directement l'attention de part la simplicité et sa composition graphique. Le visage de l'enfant est à peine esquissé, et suscite la curiosité. Cet album est à l'image de cette illustration : simple et audacieux !

En 1941, des enfants tentent de vivre normalement malgré l’occupation de la France. Au cours d’un repas, dans la famille, qui l’accueille, Simon se fait remarquer par les autres enfants car il ne récite pas le bénédicté. Et pour cause : il est juif ! C’est bien connu : les gosses sont méchants entre eux. Ils se moquent donc du pauvre Simon. A l’heure où le maire a banni la famille d’un médecin juif, celui-ci apprend les origines confessionnelles de l’enfant. Le curé du village organise alors sa fuite. En étant ballotté de la sorte, on devine qu’il apprendra peu à peu à acquérir de l’indépendance et de la personnalité ...

Laurent Galandon et Arno Monin signent un album remarquable, aussi subtil et frais que savoureux. Les auteurs ont pris le parti d’axer leur histoire sur l’émotion, plutôt que sur les tensions de l’occupation. Le graphisme léger, enlevé et sans fioriture, de Monin accompagne avec efficacité le scénario. A découvrir.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?