Newsletter ActuaBD

L’Homme au landau - Par Jacques Lob - Cornélius

  • Ce magnifique recueil permet de redécouvrir l'humour caustique et le trait du regretté Jacques Lob : jubilatoire !

Il y a certains auteurs qu’on ne se lasse jamais de redécouvrir ! Sans conteste, Jacques Lob en fait partie. Certes, en pensant à lui, certains incontournables viennent rapidement à l’esprit : Superdupont, Blanche Épiphanie, Submerman sans oublier sa contribution à Jerry Spring et à Lone Sloane. Ainsi que le fabuleux Transperceneige !

Mais on passe souvent sous silence les bandes qu’il dessina lui-même, ou les dessins de presse et caricatures qu’il publia au-début de sa carrière. C’est donc sous le titre générique tiré de l’une de ses aventures méconnues L’Homme au landau, que Cornélius a intelligemment rassemblé tous ces travaux.

L’introduction de Jean-Pierre Mercier permet de resituer l’artiste dans son époque : son amour de la bande dessinée, la guerre, les petits boulots avant une implication plus large, puis enfin un début de consécration. Car Lob n’était pas seulement un auteur, c’était également un visionnaire capable de discerner les vérités cachées derrière les faits, et de les replacer dans des scénarios délicieusement contestataires.

L'Homme au landau - Par Jacques Lob - Cornélius

Dans L’Homme au landau, on retrouve une sorte de fétichisme dans la relation de maître-esclave que vit le héros. Mais la domination n’est pas le cœur du sujet, mais plutôt le fait de profiter de l’autre, ou d’en être abusé. On retrouve d’ailleurs cette part de naïveté dans Blanche Épiphanie.

Batmax fait également référence à cette thématique (les femmes naïves abusées par la roublardise des hommes) qu’au Comics de l’avant-guerre. Ces derniers donnent à un jeune garçon l’envie de terroriser les amants de sa mère. Irrésistible !

Enfin, on retrouve aussi Les Aventures de Roger Fringant, cette sarcastique parodie de Flash Gordon et des autres comics de cet âge. Cette aventures à suivre avait trouvé une place toute choisie dans les premiers numéros de Métal Hurlant.

D’autres bandes rares ou inédites sont donc compilées dans ce recueil aussi intéressant que passionnant. Une superbe façon de redécouvrir le travail d’un grand humoriste. Et parce qu’il était déjà référentiel en son temps, son dessin n’a pas pris une ride et retrouve de fait une place de choix au sein de la sélection patrimoniale du FIBD d’Angoulême dont Lob, on s’en souvient, fut Grand Prix en 1986.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :
Newsletter ActuaBD