Newsletter ActuaBD

L’Homme gribouillé - Par S. Lehman et F. Peeters - Delcourt

  • L'année 2018 n'a certes commencé que depuis peu, mais cet album, paru fin 2017, est clairement ce que nous avons lu de mieux jusqu'à présent en 2018. Et il le restera sans aucun doute ! On pourrait même regretter sa sortie précoce qui pourrait l'effacer des radars d'Angoulême, alors qu'on a là un clair Fauve d'or en puissance !

Ces 300 pages en noir et blanc se lisent avec un rare plaisir. L’histoire est extraordinaire : alors que Paris est noyée sous les pluies diluviennes, Maud Couvreur, auteur à succès de romans pour enfants, fait un AVC. Sa fille Betty, ne va pas bien mieux, enchaînant les crises d’aphasie qui la privent littéralement de parole. La fille de cette dernière, Clara, est exubérante et brillante et rêve de rejoindre son père à Londres. En réalité, tout n’est ici qu’histoire de femmes, sur bien plus de trois générations, ce dont se rendront compte Betty et Clara en se lançant sur la piste d’un extraordinaire secret de famille.

L'Homme gribouillé - Par S. Lehman et F. Peeters - Delcourt

En effet, alors que Clara appelle les secours suite à l’AVC de sa grand-mère, un certain Max fait irruption affirmant que Maud devait lui remettre un paquet : après une incompréhensible métamorphose, il menace la jeune fille et disparaît en laissant derrière lui deux plumes noires. Le secret de ce personnage et de sa relation avec Maud les amènera sur un voyage initiatique jusqu’au fond des âges.

À mi-chemin entre le thriller et le fantastique, ce récit au rythme haletant est parfait en tous points. Le scénario est intelligemment et finement construit et Serge Lehman, qui n’en est pas à son coup d’essai en bande dessinée, confirme qu’il est non seulement celui qui a ressuscité les super-héros à la française, mais aussi, et surtout, le maître actuel du fantastique et de la science-fiction en France.

Quant au dessin, il est tout bonnement magnifique, l’encre de Frederik Peeters retranscrivant à merveille une ambiance apocalyptique, tandis que son cadrage nerveux fait des merveilles : on étouffe avec ses personnages, on ressent le danger au détour de cases anodines. La rencontre de ces deux auteurs au sommet de leur art ne pouvait qu’aboutir à un tel chef d’œuvre !

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :
Newsletter ActuaBD