L’Horizon Bleu - Dorothée Piatek et Yann Hamonic

12 février 2003 1 commentaire
  • La guerre est une abomination, l'aseptisation des images télévisées et la propagande des militaires tentant de nous faire croire à l'inocuité pour les populations visées des "frappes chirurgicales" (sic) contre des objectifs stratégiques, ont tendance à le faire oublier. Les livres qui en rappellent toute l'horreur font donc œuvre d'utilité publique. Les adultes pourront, par exemple, se replonger dans l'admirable "C'était la guerre des tranchées" de Tardi, qui raconte les joyeusetés de celle de 14-18. Les plus jeunes auront désormais ce roman illustré, contant au travers des lettres qu'il échange avec son épouse, la plongée d'une jeune instituteur dans l'enfer des tranchées.

Elisabeth et Pierre sont mariés depuis un mois seulement. L’Horizon bleu du Nord berce la perspective d’un avenie paisible en ce début de juin 1914. Mais l’ombre menaçante de la Grande Guerre se profile : Pierre doit partir au front.

Il y rencontrera la peur, la souffrance et la folie.

Deux univers complètement différents se heurtent et se croisent à travers la correspondance échangée par le jeune couple. Elisabeth, à l’arrière, voit son quotidien bousculé par l’angoisse des nouvelles du front, des bombardements et des pas ennemis résonnant sur le pavé. De son côté, Pierre survit.

La guerre les épargnera-t-elle ? La peur, l’attente et les nombreuses préripéties auxquelles sont confrontés les protagonistes auront-elles raison de leur amour ?

Par le biais d’une histoire d’amour, "L’Horizon bleu" permet de comprendre un peu mieux ce que signifie "être en guerre" pour une population : les conditions de (sur)vie, les changements qui adviennent et l’évolution des rapports humains.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Un beau petit livre qui aborde de manière intelligente un thème difficile. Les textes de Dorothée Piatek décrivent sobrement les horreurs que durent subir les soldats dans les tranchées. Public enfantin oblige, Yann Hamonic a choisi une vision plutôt impressionniste pour les illustrer, sans aucune scène qui puisse choquer les enfants. Et c’est peut-être dommage, car la force d’un livre comme celui de Tardi est, justement, de ne pas avoir édulcoré la représentation de la guerre. Les plus de douze ans, à qui s’adresse cette histoire, ont déjà été confrontés, par le cinéma et par les jeux vidéo, à des images de violence. Pour une fois qu’elle n’est pas imaginaire mais réelle et qu’elle peut leur permettre de prendre totalement la mesure de l’horreur de la guerre, est-ce vraiment une bonne idée de se contenter d’un petit bonhomme au visage rond et aux yeux étonnés sur fond de décors impressionnistes, aussi jolis soient-ils ?

Une exposition itinérante complète ce livre de photographies, d’illustrations, de textes et d’objets d’époque.
Renseignements : + 32 2 35 08 22 13

Le livre sur FNAC.com

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • > L’Horizon Bleu - Dorothée Piatek et Yann Hamonic
    16 février 2003 19:44, par Yann Hamonic

    Merci pour cet article plutôt gratifiant sur l’Horizon bleu...
    Je me permettrais juste une petite réflexion quand au maque de "violence" des illustrations. Ce livre s’adresse aux 10-14 ans, et je crois qu’il est assez efficace, mais plus difficile peut-être, de créer une ambiance violente et pesante sans utiliser un réalisme dont ils sont déjà gavés par ailleurs. Laisser place à l’imagination dans l’image, rester en phase avec le ton du texte, sont les règles du jeu que je me suis fixée pour ce livre. Le prochain sera surement plus "trash", plus décalé aussi, mais pour un public de l’age de celui de Tardi... :-)
    L’illustrateur

    Répondre à ce message