Newsletter ActuaBD

L’Île de Puki, tome 2/2 : … À la Fin l’âme - Par Danjou et Djet - Vents d’Ouest

2 février 2012 2 Albums par Vincent GAUTHIER
🛒 Acheter
  • À la recherche de son cœurâme, Puki continue sa quête. Sur l'île de Iaga, elle peut devenir plus qu'une enfant perdue.

Puki poursuit sa quête. Elle doit reconstituer son totem pour quitter Iaga et retrouver ses souvenirs. Cette petite fille attachante, à la recherche de son cœurâme, doit lutter contre et communiquer avec les éléments qui l’accueillent. La fin de ce diptyque tient ses promesses, le premier tome étant présent dans la sélection jeunesse à Angoulême.

Cette quête fantastique et symbolique se déroule dans univers coloré et attirant. Le dessin vif, l’univers simple, prend forme un ensemble clair et complet pour le plaisir de la lecture. Une atmosphère éclatante, un graphisme léger et lumineux, une explosion visuelle de couleurs chaudes : enfance, joie et mouvement sont présents dans chaque case.

L'Île de Puki, tome 2/2 : … À la Fin l'âme - Par Danjou et Djet - Vents d'Ouest
L’Île de Puki, tome 2/2 : … À la Fin l’âme
Danjou et Djet - Vents d’Ouest ©

La quête du totem est conçue comme une reconstruction de l’enfance. Cette épreuve est un apprentissage. Les habitants de l’île forment une communauté qui se doit d’être solidaire et de partager des valeurs d’entraide et de compréhension. Ils doivent se rebeller contre leur sort mais il faut savoir être constructif et tirer des enseignement dans l’adversité. L’arrogance et la vindicte du jeune Djemo l’empêchent de voir clair et de se rétablir. Ces enfants ayant un « cœur sans battement, un corps sans vie qui attend son âme », souffrent de maladie, la quête est un combat pour la vie. Il faut retrouver l’alliance du corps et de l’esprit. C’est une façon originale et ouverte d’aborder la maladie : la volonté et la chance vont permettre de la vaincre.

Un livre des vertus remarquable qui se penche sur un sujet difficile avec style et idées. Définitivement une réussite.

(par Vincent GAUTHIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • C’est une façon originale et ouverte d’aborder la maladie : la volonté et la chance vont permettre de la vaincre.

    Lire ce genre de phrase me fout en rogne !

    Zut, je n’ai pas immédiatement les références mais une journaliste américaine de renom -atteinte du cancer- vient de sortir un livre sur le sujet, la dictature du "Positive Thinking".

    De mémoire, elle parle de l’incongruité des réactions face à sa maladie : elle se doit de se battre, prendre cela comme une opportunité, une remise en question...

    Puisque j’ai atteint un âge "respectable" j’ai vu dispararaître des amis au cours des ans. Ni la chance (les dés, les cartes, Dieu ?) n’ont à voir avec l’issue finale. Quand à la volonté, c’est irrespectueux de pré-supposer que les défunts ne le sont que par faiblesse mentale.

    Parler des problèmes structurels de la santé publique, de la discrimination liée à l’âge... Ce sont des thèmes transposables aussi pour un public plus jeune. Et fichtrement important pour eux : ce sont des futurs vieux, des futurs malades. Mais c’est un peu plus difficile, c’est vrai, que d’entretenir l’illusion.

    S’en remettre à la chance et à la détermination me semble être un message terrible pour les jeunes générations !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 février 2012 à  14:17 :

      Bien d’accord avec vous, c’est comme quand on parle de "courage face à la maladie", il n’y a aucun courage, on n’a juste pas le choix.

      Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD