L’Institution - Par Christian Binet - Fluide Glacial

17 avril 2010 2 commentaires
  • Cette réédition n'apporte rien de neuf à l'album paru en 1981. Mais L'institution est un des chefs-d'œuvre de Christian Binet. Alors pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, précipitez vous chez votre libraire préféré.

Puisque l’école mixte de son village est aux mains du maire communiste et de sa bande, le petit Christian Binet est envoyé à l’âge de six ans à à l’Institut Notre-Dame, un pensionnat catholique, pour y recevoir une éducation convenable. Il y découvre les joies et les peines de la vie collective sous l’égide des curés et des religieuses.

L'Institution - Par Christian Binet - Fluide Glacial

Les récits et anecdotes évoqués dans L’Institution se déroulent sur une période de neuf années et dans quatre lieux différents (trois pensions et une colonie, toutes religieuses). Dans la préface, Christian Binet écrit que ces neuf années l’ont "façonné et recouvert d’une épaisse croûte opaque et résistante au temps". Les années "les plus importantes de sa vie"…

L’auteur des Bidochon réussit ici à combiner humour et histoires graves et personnelles. Il a fallu le décès de son père pour qu’il "ose raconter tout cela". C’est dire l’ascendant paternel et le côté expiatoire de l’album…
Chistian Binet dénonce un système éducatif répressif et hypocrite. Mais la dureté du propos est contrebalancée par l’ironie et la dérision de sa narration. Le résultat est foncièrement émouvant. Un must !

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • L’Institution - Par Christian Binet - Fluide Glacial
    17 avril 2010 18:53, par Oncle Francois

    Le pendant français de l’Institution de Gimenez, mais en plus court. Je remarque que les deux ont été publiés dans Fluide Glacial vers 1980, il y a prés de trente ans, et bien avant la mode récente de l’auto-bio.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Arnaud le 20 avril 2010 à  15:50 :

      Tu voulais dire Paracuellos, j’imagine...

      Sinon, à noter, pas de prêtre pédophile dans cet album... Si je me souviens bien on a une bonne soeur aux mains baladeuses mais c’est tout.

      Répondre à ce message