L’Invasion silencieuse T. 1 - Par Larry Hancock & Michael Cherkas - Delcourt Comics

19 décembre 2020 1
  • Débordant d'imagination dans le développement de sa trame et spectaculaire par son aspect graphique, "L'Invasion silencieuse " par le duo d'artistes canadiens Larry Hancock & Michael Cherkas est un roman graphique tout à fait surprenant dans une Ligne claire aux accents Fifties très référencées.

Le journaliste Matt Sinkage voue une réelle fascination pour les ovnis depuis le jour où en 1950 il a cru en distinguer sur la route d’Albany : des cercles lumineux dans le ciel qui lui procurèrent autant de peur que d’excitation. Mais sa passion pour les éventuelles forces extra-terrestres bascule en une véritable obsession qui le fait presque délaisser sa fiancée Peggy Black ou encore ignorer les recommandations de son chef de bureau Franck Costello au journal Sentinel.

Le moindre effet de lumière fendant le ciel, le moindre récit d’un quelconque fermier ou les délires d’un ivrogne suffisent à Matt Sinkage pour corroborer l’existence martienne. Aussi, lorsqu’il constate les magouilles mystérieuses de son nouveau voisin de palier russe, Ivan Kalashnikov, étudiant à longueur de journée des bouquins scientifiques concernant la chimie, l’anatomie et la physique, il tente contre vent et marées de s’immiscer dans la vie de celui-ci, convaincu de sa complicité avec l’invasion à venir.

Commence pour notre reporter, une descente aux enfers quelque peu stéréotypée, où coup sur coup, il perd non seulement son job, mais également les faveurs de sa fiancée, sans compter qu’il est poursuivi par un FBI qui le traque sans relâche.

À mille lieux des comics conventionnels, mais avec un sens aigu de la référence, L’Invasion silencieuse propose une trame abracadabrante servie par une proto-Ligne claire à la Serge Clerc.

L'Invasion silencieuse T. 1 - Par Larry Hancock & Michael Cherkas - Delcourt Comics
©Michael Cherkas / Delcourt Comics

Mais un Serge Clerc relâché et dans l’excès : ses personnages sont des armoires à glace au visage anguleux à la Dick Tracy, cinglées dans un trench coat, et ses héroïnes des pinups aux airs de vamp. Les architectures comme les automobiles sont surdimensionnées comme filmées en fish-eye. La référence à la Ligne claire européenne est d’ailleurs pleinement assumée comme le confirme l’écrivain Max Allan Collins dans sa préface.

Avec sa SF vintage mêlant complots et psychose paranoïaque, L’Invasion silencieuse marque par son récit tonitruant et son graphisme survolté. Un premier tome qui en appelle d’autres.

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

L’invasion silencieuse T.1. Scénario : Larry Hancock. Dessin : Michael Cherkas. Editeur : Delcourt Comics. 160 pages. Sortie : le 26 août 2020. Prix : 13,50 euros.

À PROPOS DE LA LIGNE CLAIRE :

- Lire la chronique Yves Chaland, un dessinateur de rêve
- Lire la chronique Phil Perfect l’intégrale - Par Serge Clerc - Dupuis
- Lire la chronique À Rotterdam : Joost Swarte tous azimuts

 
Participez à la discussion
1 Message :