Interviews

"L’Or des Belges" : l’incroyable parcours de l’or de la banque nationale de Belgique pour échapper aux nazis [PODCAST]

Par Charles-Louis Detournay le 28 avril 2022                      Lien  
En dépit de ce ce que laissait présager son titre, la grande aventure qui débute chez Dargaud ne se déroule pas en Belgique (enfin, presque pas), mais sur le territoire français, alors que le gouvernement de Pétain vient de signer l'armistice en juin 1940. La plupart des pays n'ont alors plus qu'une idée : mettre la main sur les 900 tonnes d'or que le Royaume de Belgique avait mis à l'abri en les confiant à la France. Mais ce trésor se trouve maintenant à Dakar, où le Général de Gaulle et les Anglais envisagent de le reprendre mais ils sont reçus par des canons. C'est que tant Vichy que les Allemands s'intéressent à mettre le grappin dessus...

Une interview de Charles-Louis Detournay - Montage : Thelma Susbielle - Une production ActuaBD.com

"L'Or des Belges" : l'incroyable parcours de l'or de la banque nationale de Belgique pour échapper aux nazis [PODCAST] Certains d’entre vous avaient sans doute déjà lu L’Or de France de Denis Lefebvre et Jean-Pierre Pécau, dessiné par Tibéry, paru il y a dix ans au Lombard dont le sujet était proche. Mais si le point de départ de ce récit s’en rapproche : le retrait des réserves d’or hors des banques nationales au printemps 1940, ce diptyque dont le premier tome vient de paraître, cette fois, c’est de L’Or des Belges qu’il s’agit. Une histoire si rocambolesque que l’on croirait volontiers totalement fictionnelle, si elle ne disposait pas d’un ancrage des plus authentiques.

En effet, le co-scénariste Philippe Guillaume, ancien journaliste aux Échos, en avait découvert l’origine via quelques paragraphes tirés du livre L’Or des nazis. S’intéressant à ce sujet totalement méconnu, il a entrepris de se documenter jusqu’à dénicher le carnet de bord rédigé par la fille de l’un des protagonistes principaux, qui explique comment ces tonnes d’or vont vivre un voyage des plus mouvementés de Dakar jusqu’en Europe. Un document complété par les archives historiques de la Banque de France.

Pour mettre en scène ce fait de guerre, qui s’approche assez rapidement des films d’action comme Le Salaire de la peur ou Cent mille dollars au soleil, Philippe Guillaume a repris contact avec ses co-auteurs de La Banque : Pierre Boisserie et Stéphane Brangier. Un trio rodé qui parvient assez rapidement à trouver les éléments nécessaires pour à la fois traduire la tension géopolitique de l’époque, tout en mettant l’accent sur l’action, épicé par quelques pointes d’humour.


La couleur participe pleinement à la réussite de l’aventure. Après quelques pages, Stéphane Brangier trouve les tons chromatiques nécessaires pour conférer à l’ensemble l’atmosphère qui convient à ces incroyables péripéties. Un dossier documentaire vient conclure l’album et confirmer la réalité des faits. En effet, le look des barbouzes des héros pourrait faire croire à une fiction, surtout avec cette couverture en hommage au cinéma, mais on comprend qu’une fois de plus, la réalité est parfois le meilleur moteur pour un excellent récit d’action !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782205084832

L’Or des Belges, T. 1 - Par Pierre Boisserie, Philippe Guillaume et Stéphane Brangier - Dargaud.

Photo en médaillon : Charles-Louis Detournay.

LIKEZ, COMMENTEZ ET ABONNEZ-VOUS À NOS PODCASTS :
- Découvrir sur Spotify
- Découvrir sur Anchor
- Découvrir sur Breaker
- Découvrir sur Google Podcasts
- Découvrir sur Apple Podcasts
- Découvrir sur Pocket Casts
- Découvrir sur Radio Public

Dargaud ✍ Pierre Boisserie ✍ Philippe Guillaume ✏️ Stéphane Brangier à partir de 13 ans Histoire 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Charles-Louis Detournay  
A LIRE AUSSI  
Interviews  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD