L’académie Alice T1 - par Tachibana Higuchi - Glénat

23 octobre 2007 0 BD d’Asie par Baptiste Gilleron
Éditeur : Glénat
  • Lorsque l'école Poudlard d'un {Harry Potter} rencontre l'univers aigre-doux d'un {Card Captor Sakura}, le mélange nous donne {L'académie Alice}, une comédie scolaire magique et gentiment décalée adressée aux jeunes lectrices.

Les jeunes Mikan et Hotaru sont les meilleurs amies du monde, bien qu’Hotaru ne soit pas très démonstrative de ses sentiments. Mais un jour, cette dernière quitte le petit village de leur enfance pour intégrer une académie à Tokyo, supposée réservée aux élèves surdoués. N’ayant plus de nouvelles, l’inconsolable Mikan décide de rejoindre son amie afin de la revoir ne serait-ce qu’une fois. Arrivée sur les lieux, un professeur lui apprend que le but de l’académie n’est pas d’accueillir des surdoués mais de rassembler tous ceux qui ont un "talent inné", et qu’il pourrait la faire entrer dans cet établissement. Car, sans s’en douter, Mikan serait elle-même une "Alice" et porterait donc un "talent inné".

Avec un aspect graphique calibré shojo [1], sans réelle originalité mais joli et maîtrisé, cette Académie Alice gagne en intérêt grâce à son mariage d’humour, de magie et de sentiments, qu’ils soient amicaux ou hostiles. On se prend facilement au jeu de cette école très spéciale peuplée d’individus étranges, et on espère que Mikan saura s’intégrer dans ce nouvel environnement et apprivoiser son "don". Et ça, c’est loin d’être gagné d’avance !

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

[1catégorie de manga s’adressant généralement aux préadolescentes