L’étoile du soldat – Par René Follet et Christophe de Ponfilly – Casterman

25 août 2007 5
  • Depuis Septembre 2001, l’Afghanistan est un sujet quotidien d’actualité. Pourtant, dès son invasion par l’Armée rouge en décembre 1979, on savait que ce pays était un enjeu majeur en Asie mineure, notamment pour le contrôle du pétrole et que là était la clé du conflit. {L’étoile du soldat} retrace le parcours d’un déserteur russe, Nikolaï, entré au service de la résistance afghane.

Fait prisonnier au cours d’un combat, le jeune homme découvre ses ennemis, leur volonté, leur foi, leur pugnacité et aussi leur noblesse. Ayant appris le français à l’école, il peut converser avec un journaliste-cameraman qui n’est autre que Christophe de Pontilly, le narrateur [1]. Plus tard, notre conscrit croise le commandant Massoud que les Soviétiques traquent sans relâche. Intégré comme main d’oeuvre utile au sein des troupes de la résistance, non sans réticence de la part certains de ses éléments qui préfèreraient le liquider, il doit commettre un jour l’impensable : tuer un de ses compagnons russes. Chanteur, poète, épris de justice et de liberté, il finira abattu par des Afghans revanchards avant d’avoir rejoint Paris.

Cette histoire tragique que l’on peut lire en complément de la série Le Photographe par Emmanuel Guibert, Didier Lefèvre et Frédéric Lemercier est magnifiquement mise en images par René Follet qui réalise probablement ici l’un de ses chef-d’œuvres. Comme pour Le Photographe, sa parution est affectée par un deuil : Christophe de Pontilly a disparu prématurément à l’âge de 55 ans en mai 2006 alors qu’il venait d’achever son premier film de fiction tiré de cette histoire. René Follet a dû achever l’album seul, le cœur gros. Dans cette aventure, il n’y a pas que les héros de papier qui ont eu du courage.

L'étoile du soldat – Par René Follet et Christophe de Ponfilly – Casterman
L’étoile du soldat – Par René Follet et Christophe de Ponfilly
éditions Casterman

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Acheter l’album en ligne

[1Auteur du célèbre documentaire Massoud l’Afghan, Christophe de Pontilly avait écrit un récit de fiction racontant cette histoire, laquelle a aussi fait l’objet d’un film.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • tres tres beaux travail du dernier de rene follet ;

    Voir en ligne : follet rene

    Répondre à ce message

    • Répondu par Daphné le 27 août 2007 à  19:07 :

      René Follet est l’un des très grands auteurs de bande dessinée de notre temps. Il est un illustrateur et peintre de talent. Malheureusement méconnu, il semble avoir trouvé chez Casterman un éditeur qui l’accompagne désormais dans ses publications. De Jérômine Pasteur à Christophe de Ponfilly, les écrivains-journalistes voyageurs semblent l’intéresser. J’avais lu quelque part que Follet rêve d’adapter "Typhon" de Joseph Conrad. J’ai eu la chance de voir des marines réalisées par cet auteur, la mer était représentée avec une force et un réalisme rares. Et si Casterman lui laissait adapter ce roman bref de Conrad... ?

      Répondre à ce message

      • Répondu par lo le 30 août 2007 à  08:08 :

        Follet est effectivement un auteur magnifique. Ses contributions à la bd sont trop peu connues. Les albums one shot qu’il produit sont excellent, mais il aurait mérité une vrai série pour faire évoluer son univers sur plusieurs albums et l’obliger à avoir un graphisme moins^proche de l’illustration. Pour s’en convaincre il suffit de relire son Steve Severin ou ses reprises de Valhardi

        Répondre à ce message

      • Répondu par julien le 2 novembre 2007 à  23:04 :

        Trés justes remarques à propos de René Follet...On pourrait parler de grace à son sujet,mais il faut surtout invoquer sa puissance de travail,sa recherche permanente de la justesse,une sincérité,toucher au plus prés l’expression des éléments:la mer,le vent,la roche...Et une profonde humanité.Dommage que"l’étoile du soldat"n’ait pas une mise en couleur et une impression plus respectueuse de son travail.

        Répondre à ce message

  • Merci pour l’hommage à l’artiste modeste !
    26 août 2007 13:32, par BD75Paris

    Une malédiction semble peser sur les épaules des auteurs de BD sur l’Afghanistan....

    Plus sérieusement, merci avoir rendu cet hommage à l’un des plus méritants auteurs francobelges, resté longtemps à l’écart des distinctions honorifiques et des best-sellers.

    Répondre à ce message