Newsletter ActuaBD

L’heure H, Luttes d’hier et d’aujourd’hui

  • C’est Erri De Luca, un monument de la littérature italienne contemporaine qui nous décrit, dans son premier récit en bande dessinée, la délicate métamorphose d’une lutte en une révolution. Un ouvrage puissant qui reprend les thèmes de prédilection de l’auteur.

L’on pourrait dire de lui que c’est une sommité, mais bien vite, Erri De Luca, 71 printemps, vous reprendrait avec son habituelle modestie pour vous expliquer le principe de son œuvre et l’idée qu’il préfèrerait en apprendre plus sur vous que de vous parler de lui. Né à Naples en 1950, De Luca est écrivain, journaliste, poète, traducteur mais avant toute chose, nous pourrions dire que ce qui le définit le plus, c’est l’engagement.

Dans L’Heure H, il raconte, accompagné du scénariste Cosimo Damiano Damato et du dessinateur Paolo Castaldi (Zlatan, La Main de Dieu), le destin de Sara et Sebastiano, deux jeunes gens qui scelleront leur amour dans la lutte ouvrière contre l’entreprise de sidérurgie Italsider. Ils se battront corps et âme pour un avenir juste et équitable où l’ouvrier serait considéré à sa juste valeur. Ensemble, ils rallieront la Lotta Continua, l’une des plus importantes formations de la gauche extraparlementaire en Italie, à laquelle De Luca a appartenu avant de s’en écarter. Hommes et femmes sont dans la rue, la révolte est en marche, et tous attendent que sonne l’heure H…

L’action se déroule dans les rues de Tarente, dans le talon de la botte. L’ouvrage possède une double temporalité, l’on voit la lutte ouvrière de 70 mais aussi celle d’aujourd’hui. Pour rappel, le site d’Arcelor Mital Italien, jugé toxique pour les ouvriers, avait été mis à l’arrêt en février dernier.

L'heure H, Luttes d'hier et d'aujourd'hui
L’Heure H © Futuropolis

Ici, l’on retrouve des sujets récurrents et chers à l’auteur de Montedidio : la question de la lutte ouvrière pacifique, de la loyauté envers les autres, de la fraternité mais également des responsabilité individuelles et collectives dans la lutte politique. Le trio s’interroge sur la valeur de l’engagement et le sens de la bataille ainsi que l’explique l’auteur :

« Notre victoire ne se mesurera pas au nombre d’ennemis tués, mais au nombre de ceux qui s’uniront à nous. Pour moi, le plus important, c’est l’engagement d’agir, jour après jour. »

Ce premier récit dessiné est doté d’une intensité exceptionnelle, laquelle est amplifiée par le dessin somptueux de Paolo Castaldi. Il construit des planches à l’aquarelle légères et vaporeuses dans lesquelles la couleur fait parfois irruption de façon subtile et inattendue. Ce travail nous ramène évidemment aux œuvres de Gipi, Piero Macola ou Manuele Fior, bien que Castaldi conserve une identité graphique qui lui est propre.

Ce premier essai en bande dessinée consacre une narration singulière et audacieuse dans laquelle De Luca et Damiano Damato alternent entre un tumulte tonitruant et des moments suspendus et aériens. Cette première tentative est une réussite indéniable pour Erri De Luca, dont nous nous réjouissons en attendant l’adaptation du Poids du Papillon, l’un de ses romans majeurs, par le très talentueux Andrea Serio.

© Futuropolis

(par François RISSEL)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

L’Heure H. Par Erri De Luca & Cosimo Damiano Damato (scénario), Paolo Castaldi (dessin). Futuropolis. Sortie le 18 août 2021. 20 x 27 cm. 112 pages couleur. 18 €.

 
Newsletter ActuaBD