Actualité

La 8e édition du Festival de Delémont’BD - La bande dessinée européenne célébrée du 17 au 19 juin 2022

Par Romain GARNIER le 27 mai 2022                      Lien  
Entre le 17 et 19 juin 2022, les passionnés de bande dessinée ont rendez-vous au festival de Delémont’BD, en Suisse. À 4h de train au départ de Paris, 1h de Belfort et 35 minutes de Bâle (Suisse), l’événement célèbre la bande dessinée suisse et européenne. L’invitée d’honneur, la Grande Trissoue de cette 8e édition, est l’autrice française Florence Cestac.

Le festival s’organise autour de quatre temps forts : les jardins merveilleux, la fête, le ou la Grand(e) Trissou(e) et les prix Delémont’BD.

Les jardins merveilleux, « lieu »-phare du festival

Pour la deuxième fois, le Festival de Delémont propose un incroyable parcours muséal en plein air : « les jardins merveilleux ». Pas moins de 25 expositions attendent les visiteurs. Dans, ou aux abords, d’espaces verts de la Vieille ville s’affichent ostensiblement des œuvres d’auteurs et d’autrices de bande dessinée.

Pour les festivaliers, il s’agira de flâner au milieu des créations d’auteurs français (Léa Murawiec, Fabrice Erre, Frédéric Pillot, Lewis Trondheim, Etienne Davodeau…), belges (David Merveille, Zidrou), suisses (Célestine Braillard, Adrienne Barman…), allemands (Zelba) ou encore croates (Miroslav Sekulic-Struja).

La 8e édition du Festival de Delémont'BD - La bande dessinée européenne célébrée du 17 au 19 juin 2022
Les jardins merveilleux du festival
© Florence Cestac - Delémont’BD

En intérieur, il sera possible de déambuler au milieu d’une exposition consacrée à Florence Cestac. Une autre exposition y est dédiée à la bande dessinée Polly, d’Isabelle Pralong et Fabrice Melquiot, qui questionne le genre et le conformisme. Enfin, Zep a réservé de nombreuses surprises pour les 30 ans de Titeuf. À noter que ce parcours est libre d’accès du 10 juin au 15 août 2022.

Librairie du festival Delémont’BD
© Nicole Béguin, Daniel Caccin et Raphaël Wunderlich

La Fête

La Fête rassemble, du 17 au 19 juin 2022, les auteurs et autrices invités du festival. Leur présence donnera lieu à des rencontres, des dédicaces et des performances. À cela, il faudra ajouter un espace microédition et bouquinistes, une librairie, ainsi qu’un espace jeunesse. Le tout se déroulera autour du Château de Delémont. Pour le moment, la liste précise des auteurs présents n’a pas été publiée, mais le sera d’ici début juin.

L’affiche de la 4e édition du festival (2018)
© François Boucq - Delémont’BD

La Grande Trissoue

À la suite des prestigieux auteurs Zep, Milo Manara, Régis Loisel ou Lisa Mandel, l’autrice Florence Cestac devient la nouvelle invitée d’honneur du festival. La grande prêtresse du dessin aux gros nez, autrice aux thématiques sociétales et co-fondatrice des éditions Futuropolis, est consacrée par la grande exposition des jardins merveilleux de Delémont’BD. Son actualité éditoriale comprend Un papa, une maman, une famille formidable (la mienne !) (Dargaud, 2021) et Ginette (BD Cul, 2022).

Florence Cestac, Grande Trissoue 2022
© Dargaud - Rita Scaglia

Les prix Delémont’BD

Le festival remet chaque année deux prix. Le premier récompense le « meilleur album suisse de bande dessinée 2022 », le second adoube « la meilleure première œuvre suisse de bande dessinée 2022 ». Ces prix sont dotés d’une somme de 3500 francs suisses offerte par la Fondation Payot pour la Promotion de la Lecture. Les prix 2021 avaient célébré Anaïs Nin, sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff et Zwang de Simone F. Baumann.

La sélection 2022 pour les prix Delémont’BD est la suivante :

Prix « meilleur album suisse de bande dessinée 2022 »

Ce que nous sommes de Zep (Rue de Sèvres)
Derborence de Fabien Menor (Helvetiq)
Der Kaiser im Exil de Jan Bachmann (Éditions Moderne)
Das Leuchten im Grenzland de Pirmin Beeler (Éditions Moderne)
Noir burlesque d’Enrico Marini (Dargaud)
Polly d’Isabelle Pralong et Fabrice Melquiot (La joie de lire) (qui a déjà reçu le prix Töpffer Genève 2021)
Revanche d’Alex Baladi (The Hoochie Coochie)
Starkes Ding de Lika Nüssli (Éditions Moderne)

Ce que nous sommes de Zep - En compétition pour le prix du meilleur album
© Rue de Sèvres

Prix « la meilleure première œuvre suisse de bande dessinée 2022 »

Boa de Cassandre (autoédition)
Ma Même-Pas-Belle-Mère de Mélanie Richoz et Émilien Davaud (Fleurs bleues)
Les mains glacées de Mariemo (Éditions Antipodes)
Pourquoi je suis de Vincent Cornut (autoédition)
Schattenmutter de Stefan Haller (Éditions Moderne)
Yo, ceux qui ne vous tuent pas… de Hyacinthe Reisch (Perspectives Art 9)

Les mains glacées de Mariemo - Album en compétition pour la meilleure première bande dessinée suisse
© éditions Antipodes

Voir en ligne : Lien où vous trouverez la carte grâce à laquelle s’orienter dans « les jardins merveilleux » de la Vieille ville 

(par Romain GARNIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR Romain GARNIER  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD