La BD québécoise remporte trois prix aux Shuster Awards

28 septembre 2009 0 commentaire
  • Malgré [un très grand nombre d’auteurs francophones en nomination->8643], la BD québécoise n’a remporté que trois prix lors de la cinquième remise des Joe Shuster Canadian Comic Book Creator Awards, qui a eu lieu le 26 septembre dernier, à l’Université de Toronto.
La BD québécoise remporte trois prix aux Shuster Awards
Hostile t. 1 « Impact », Couverture réalisée par Niko Henrichon
© Henrichon, Runberg et Dupuis

Le prix du meilleur coloriste a été décerné à François Lapierre, le coloriste de la série Magasin général (scénario et dessins de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, Casterman), et l’un des gagnants du premier concours de bande dessinée de Glénat Québec (« Gédéon et la bête du lac », Contes et légendes du Québec, Glénat Québec). L’album Impact, premier tome de la série Hostile (Dupuis), a remporté le prix de la meilleure illustration de couverture. Celle-ci avait été réalisée par Niko Henrichon. Enfin, le prix du meilleur éditeur a été remis conjointement aux 400 coups ainsi qu’à leur filiale Mécanique générale, détrônant ainsi les éditions Drawn and Quarterly qui avaient raflé ce prix pendant trois années consécutives. C’est la première fois que cette distinction est décernée à un éditeur francophone.

Red Ketchup contre Red Ketchup
Par Fournier et Godbout, à paraître chez La Pastèque ©

Réal Godbout, co-créateur de séries mythiques telles Michel Risque et Red Ketchup (en réédition intégrale chez La Pastèque), a été intronisé au Temple de la renommée des créateurs canadiens de bande dessinée, aux côtés de Ken Steacy (Tempus Fugitive, DC), George Menendez Rae (Canada Jack, série patriotique crée en 1943) et Diana Schutz (surtout connue pour son travail d’édition chez Dark Horse). Godbout vient ainsi rejoindre son collaborateur Pierre Fournier, l’autre « papa » de Red Ketchup et Michel Risque, qui avait été intronisé au Temple de la renommée en 2008.

Le lauréat 2009 dans la catégorie du meilleur dessinateur est David Finch (Ultimatum #1-2, Marvel), la lauréate dans la catégorie du meilleur scénariste est Mariko Tamaki (Skim, Groundwood Books), et le lauréat dans la catégorie du meilleur créateur (« best cartoonist ») est Dave Sim (Judenhass, Aardvark-Vanaheim). Enfin, le prix de la meilleure BD jeunesse a été remis à Kean Soo (Jellaby, Hyperion), celui du meilleur webcomic à Cameron Stwart (Sin Titulo), tandis que le prix Gene Day de l’autoédition a été remis à Jesse Jacobs pour son album Blue Winter, Shapes in the Snow. La librairie Legends Comics and Books de Victoria (Colombie-Britannique) a remporté le prix Harry Kramer récompensant les « détaillants exceptionnels de bande dessinée ».

Les Shuster Awards, nommés ainsi en l’honneur de Joe Shuster, co-créateur de Superman avec Jerry Siegel, ont été crées en 2004 par la Canadian Comic Book Creator Awards Association. Joe Shuster était originaire de Toronto. Les Shuster Awards récompensent les oeuvres d’artistes canadiens parues en anglais ou en français, autant au Canada qu’à l’étranger. Il s’agit des seuls prix canadiens d’excellence en bande dessinée qui soient bilingues.

(par Marianne St-Jacques)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?