La Bible des sales blagues (Livre un) – Par Vuillemin – Drugstore

23 septembre 2008 2 commentaires
  • Vuillemin, Grand Prix d’Angoulême 1995, méritait que l’on réédite ses « Sales blagues » qui ont égayé aussi bien Hara Kiri que L’Écho des Savanes. C’est l’objet de cette « Bible » bien peu canonique.

Philippe Vuillemin, c’est le chantre du mauvais goût, l’orfèvre de l’excès, le tortionnaire des tabous. Si son humour est parfois bête, il n’est jamais, quoiqu’on en dise, quoiqu’on en pense, « bête et méchant ».

Pour ceux qui, en cette époque confuse, se demandent encore « où est la limite ? », il est bon qu’ils prennent cet auteur en exemple : Vuillemin a beau montrer des noirs, des juifs, des pédés, des blondes ou des belges, jamais il n’attise la vindicte, jamais il n’appelle à l’exclusion, à la haine, jamais ses propos ne sont racistes. C’est d’une évidence... biblique.

Tirées le plus souvent du registre populaire (plus d’une fois, il se demande d’où elles sortent), ces blagues sont certainement excessives, dégueulasses, sexuelles ou scatologiques. En un mot : obscènes.

Mais cette obscénité est nécessaire pour rendre supportable une obscénité bien plus scandaleuse encore, et qui nous accable tous les jours : la bêtise humaine.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :