La Compagnie des Glaces - cycle Jdrien - T5 : Jdrou - Bonifay & Jotim Studio - Dargaud

10 mars 2005 0 commentaire
  • Lors d'une mission, le glaciologue Lien Rag assiste à des combats impliquant des Roux armés et belliqueux. Mais il a du mal à croire que ces créatures pacifiques cèdent à la violence. Il accepte alors de faire partie d'un voyage d'étude commandé par l'armée. Objectif : évaluer le danger que représentent les Roux. À l'occasion de cette mission, Lien Rag rencontre Jdrou, une femme appartenant au peuple des Roux. Elle manifeste très vite de l'intérêt pour lui. Lien Rag, fasciné, ne pourra la chasser de sa mémoire et n'aura de cesse de la retrouver...

Ce cinquième volet de l’adaptation en BD de la saga de G.-J. Arnaud continue à lever le voile sur les mystères du peuple des Roux. Lien Rag découvre que leur société constitue « un curieux mélange de primitivisme et de civilisation ». Fondée sur le principe du collectivisme, elle rejette la loi du profit en vigueur chez les humains. Les décors et les étendues recouvertes de glace sont toujours aussi fascinants, tandis que certaines scènes spectaculaires expriment à merveille l’imaginaire de cet écrivain visionnaire qu’est Arnaud. Et la Compagnie des Glaces se fait l’écho des préoccupations politiques, sociales et philosophiques de ce début de XXIe siècle... Un regret : le manque de détail, quasi systématique, dès qu’un groupe de personnes est dessiné.

Nous sommes encore loin des 100 albums promis par le scénariste Philippe Bonifay mais 5 albums sont parus en 18 mois !

En effet, l’adaptation de la Compagnie des Glaces constitue un véritable projet collectif. Elle met en commun les talents et les enthousiasmes d’une équipe d’auteurs constituée spécialement pour l’occasion : le studio Jotim. Un studio « virtuel » au mode de fonctionnement original puisque ses membres, disséminés un peu partout à travers la France, communiquent grâce à internet. Philippe Bonifay chapeaute et coordonne leur travail. Il se porte garant du strict respect de la fidélité au récit de G.-J. Arnaud. Le dessinateur Christian Rossi (W.E.S.T., Jim Cutlass, La Gloire d’Hera...) détermine l’identité graphique de l’ensemble de l’adaptation avant de passer le relais aux différents dessinateurs comme Terpant, Lidwine ou Lereculey. Chacun d’eux réalise alors une part du dessin de chaque album, tandis que différents intervenants se chargent de la documentation et des couleurs.

C’est là la force et la faiblesse de l’album. Assurer la cohérence graphique de l’ensemble ne doit pas être une mince affaire. Le succès de cette série dépendra donc de la capacité des auteurs à faire rimer quantité avec qualité.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?