La Guerre des Gaules - Livre I - Par Tarek & Vincent Pompetti - Ed. Tartamundo

28 juin 2012 6
  • La Guerre des Gaules est une fois de plus revisitée avec faste et éclat par deux auteurs fascinés par le souffle épique de ces récits antiques.

La bande dessinée s’est souvent frottée à cette œuvre-clé de l’histoire de l’antiquité qu’est le Commentaire sur la guerre des Gaules de Caïus Julius Caesar. C’est la seule source à peu près fiable de cette époque et, même si elle n’est qu’un outil de propagande, elle dut son exceptionnelle célébrité au fait que les batailles qui y sont longuement explicitées ont longtemps servi de référence aux apprentis stratèges. L’imagerie qui en découle a façonné nos imaginaires jusqu’à "nos ancêtres les Gaulois" des manuels scolaires de la Troisième République.

De Alix de Jacques Martin (Ed. Casterman), à Aviorix de Marcel Moniquet (paru dans Héroïc Albums), en passant par Astérix d’Uderzo & Goscinny (Hachette), déconstruction drolatique et irrévérencieuse, ou encore l’excellente série Vae Victis de Rocca & Mitton (Soleil) formidablement documentée, les usages de La Guerre des Gaules n’ont jamais manqué à la bande dessinée et le désir de vérité de ces références accompagne souvent le travail des historiens. D’Astérix, Goscinny disait : « Pour le premier épisode qui se passait à Rome, j’ai puisé dans « La Vie quotidienne à Rome » de Carcopino, qui m’a fait savoir, quand il a lu l’album, que ma documentation était excellente : Il a reconnu la sienne… »

La Guerre des Gaules - Livre I - Par Tarek & Vincent Pompetti - Ed. Tartamundo
La Guerre des Gaules - Livre I - Par Tarek & Vincent Pompetti
Ed. Tartamundo

Mais c’est la première fois que cette œuvre majeure de l’Antiquité est adaptée sans complexe par des auteurs qui décident d’en faire une fiction appuyée sur une documentation historique mise à jour.

Cela dit, ils ne s’en sont pas vraiment encombrée, préférant retenir le souffle épique de ces batailles que la vérité du détail. Ainsi, l’historien lèvera plus d’une fois le sourcil devant le chatoiement des couleurs des uniformes, devant ces armes d’apparat qui sévissent jusque qu’au cœur des batailles dans les coins les plus reculés des Gaules.


TRAILER BD "La Guerre des Gaules" Ed.Tartamudo par Dr_RNO

Le lecteur lambda, de son côté, sera sans doute accablé par le name dropping de tous les peuples énoncés dans les récitatifs au fur et à mesure des batailles gagnées : bien malin qui s’y retrouvera. Heureusement, la fiction est là : une espionne gauloise vient jouer sa Lady X, histoire de mettre un peu de piment dans la Polenta.

Le dessin de Pompetti est fastueux, déploie avec ampleur son polyptyque tout en camaïeux délicats. Il sait mettre en valeur, grâce à son dessin académique, le beau document dont il dispose tout en laissant celui qui lui manque disparaître dans un effet de gouache vaporeux. Mais ce flou affecte parfois la reconnaissance des personnages, nombreux, qui manquent par ce fait de caractérisation. Le danger du procédé est que l’ouvrage, comme l’a si bien formulé un critique contemporain de la Salammbô de Flaubert, finirait par "assommer les lecteurs autant que les soldats."

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • à noter pour aller plus loin une longue analyse et un entretien avec les auteurs ici : http://www.peplums.info/pep55f.htm
    et pour les amateurs, le magazine Keltia du mois d’aout consacrera un dossier à l’album

    Répondre à ce message

  • Le dessin de Pompetti est fastueux

    Je le trouve plutot bancal, limite amateur.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 27 juillet 2012 à  21:43 :

      Pareil.... Pourtant, mince il ne nous avait pas habitué à ça...

      Répondre à ce message

      • Répondu par André Gilson le 31 juillet 2012 à  21:01 :

        pour l’avoir acheté et lu, c’est du très grand ouvrage, pas comme les commentaires incompréhensibles de fades trolls anonymes

        Répondre à ce message

  • c’est vraiment magnifique, merci je ne l’avais pas vu passer

    Répondre à ce message

  • Le second tome est disponible en librairies depuis 3 semaines !

    Tarek et Vincent Pompetti, La Guerre des Gaules, livre II (ISBN : 2-910867-447)

    "Le lendemain Vercingétorix convoque l’assemblée et dit qu’il n’a pas entrepris cette guerre pour ses intérêts personnels, mais pour la défense de la liberté commune ; que, puisqu’il fallait céder à la fortune, il s’offrait à ses compatriotes, leur laissant le choix d’apaiser les Romains par sa mort ou de le livrer vivant. On envoie à ce sujet des députés à César. Il ordonne qu’on lui apporte les armes, qu’on lui amène les chefs. Assis sur son tribunal, à la tête de son camp, il fait paraître devant lui les généraux ennemis. Vercingétorix est mis en son pouvoir ; les armes sont jetées à ses pieds. À l’exception des Eduens et des Arvernes, dont il voulait se servir pour tâcher de regagner ces peuples, le reste des prisonniers fut distribué par tête à chaque soldat, à titre de butin." Ainsi se termine le siège d’Alésia et la fin du rêve de Vercingétorix d’unir toute la Gaule sous la bannière de la liberté… Jules César devient le maître incontesté de la région la plus riche et la plus peuplée d’Europe…

    Cette libre adaptation de La Guerre des Gaules est le fruit d’une longue collaboration artistique entre Vincent Pompetti et Tarek, tous deux grands amateurs et connaisseurs de l’Antiquité. Les deux auteurs vous invitent à découvrir le second volet de ce récit unique relatant un moment unique de l’histoire qui a changé le visage de l’ancien monde à tout jamais !

    Répondre à ce message