« La Légende des Sambre », entretiens avec Jean-Luc Cambier et Eric Verhoest, chez Glénat

14 septembre 2003 0 commentaire
  • Si la série {Sambre} mérite à bien des égards l'attention que lui porte les amateurs et les critiques de BD, elle n'intéresserait pas moins les sociologues et les historiens par le phénomène critique qu'elle suscite. L'auteur, en particulier, s'avère être un excellent propagandiste de son travail au point qu'à chaque interview, on lui découvre une nouvelle facette qui vous oblige à retourner aux albums pour partir à la pêche du détail qui vous avait échappé à la première lecture.

Interprète puissant de son travail, lequel est le résultat d’une lente et parfois douloureuse introspection, Yslaire répondant, dans « La Légende des Sambre », aux questions précises de Cambier et Verhoest, écrit lui-même sa légende. Il suit, pas à pas, les étapes de la création de la série, des débuts de sa collaboration avec Balac/Yann, jusqu’aux dernières révoltes de Julie sur le chemin du bagne, tandis que Bernard-Marie, le dernier rejeton des Sambre, s’apprête à assumer, pour une génération encore, la malédiction de ses aïeux. Les auteurs ajoutent à cette dissection passionnante une bio-bibliographie extrêmement complète qui envisage les autres créations de l’artiste et une iconographie proprement époustouflante, très bien servie par la mise en page de Pierre Pourbaix.

Lire un extrait

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?