La Licorne - T1 : Le Dernier Temple d’Asclépios - par Gabella & Jean - Delcourt

19 novembre 2006 0 commentaire
  • Les amateurs de thrillers ésotériques vont se régaler avec cette nouvelle série imaginée par Mathieu Gabella et magnifiquement illustrée par Anthony Jean.

En 1565, à Paris, des anatomistes réputés meurent dans des conditions étranges. En menant l’enquête, Ambroise Paré, chirurgien du roi, croise de mystérieuses créatures. Les recherches sur le corps humain semblent générées bien des convoitises de la part du pouvoir, de sociétés secrètes et de l’Eglise...

Le dessin d’Anthony Jean ne vous laissera pas indifférent. Difficile de ne pas être subjugué par ce talent très prometteur. Son trait envoûte au même titre que ses couleurs qui jouent avec la lumière. Le jeune auteur manie, avec une assurance surprenante, les contrastes et les jeux d’éclairage, insufflant par ce biais du mystère supplémentaire.

Par moment, le scénario, lui, est un peu nébuleux et on peine alors à suivre l’histoire que, pourtant, le graphisme nous invite furieusement à découvrir. Mathieu Gabella (Idoles chez Delcourt) se base sur une documentation historique précise et mêle astucieusement sciences exactes et sciences occultes. La Renaissance est une période de mutations au cours de laquelle la connaissance du corps humain a profondément évoluée. De nouvelles disciplines émergent (anatomie, biologie, chirurgie...) malgré l’hostilité des facultés de médecine de l’époque, héritières des savoirs de la lointaine Antiquité. Autour de la science médicale, le scénariste échafaude une intrigue où conspirations, meurtres et trahisons rythment le récit. Il donne au personnage historique d’Ambroise Paré, pionnier de la chirurgie moderne, le premier rôle pour mener l’enquête. En fin d’album, l’auteur nous propose deux pages sur l’univers médical au temps de la Renaissance et sur quelques protagonistes de l’histoire (Ambroise Paré, Nostradamus, Andrea Vésale).

La Licorne - T1 : Le Dernier Temple d'Asclépios - par Gabella & Jean - Delcourt
© Gabella/Jean/Delcourt

Avec un graphisme envoûtant et une trame scénaristique ambitieuse, La Licorne a de quoi séduire. Il manque juste un peu de clarté par-ci par-là. Cette série, prévue en trois tomes, prendra alors toute son ampleur.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?